Les 10 « immanquables » du Bifff 2016

Les 10 « immanquables » du Bifff 2016, une sélection pour ne pas louper les momentums de cette édition. Afin d’assurer une sécurité et un confort maximum au Bozar durant 13 jours, une seule entrée sera ouverte en 2016 et une fouille devra être effectuée afin d’autoriser les sacs à dos. Merci de votre compréhension à tous. En attendant le début du Brussels International Fantastic Film Festival, voici ma sélection personnelle.

10# Court Mais Trash

vendredi 08/04/2016 | 20:00 | Cine 3 | 75′

La carte blanche du festival du court métrage indépendant de Bruxelles se place facilement dans nos 10 « immanquables » du Bifff 2016. Pourquoi? Car les projections du Courts Mais Trash 2016 étaient vraiment de qualité aux Riches-Claires en janvier et qu’on est tous heureux de revoir François et sa bande au Bifff pour la deuxième année consécutive. Et puis, pour la modique somme de 3 euros, c’est parfait pour vous chauffer pour le prometteur Howl qui se joue en ciné 1 le même soir. Ps: Je ne bois plus de lait de vache depuis janvier…et après The herd, vous non plus!

Bifff selection 001

9# Cut Bank

dimanche 03/04/2016 | 18:30 | Cine 1 | 93′

Lorsque le scénariste de Sons of Anarchy se met à la colle avec le réalisateur de It’s Always Sunny in Philadelphia, ils accouchent d’un thriller à l’humour très noir qui sent l’hommage total aux frères Coen. De Fargo sans la neige au No Country for Old Men sans vilain coiffé comme un Playmobil, Cut Bank et sa machination diabolique vont faire tourner en bourrique un casting quatre étoiles, dont John Malkovich, Billy Bob Thornton, Bruce Dern et Liam Hemsworth ! Malgré l’heure de la diffusion et le fait que personne ne m’ait parlé de ce film, il se place 9ème dans notre sélection des 10 « immanquables » du Bifff 2016. Top ou flop?

8# Baahubali : the Beginning

mercredi 06/04/2016 | 22:30 | Cine 1 | 137′

Un film indien au Bifff, ça ne se loupe pas! Il a volé la place de Yakuza dans mon top des 10 « immanquables » du Bifff 2016… S.S. Rajamouli nous avait déjà gâtés avec Eega (BIFFF 2014) : cette fois, il pulvérise à la fois toutes nos attentes et tous les records avec le plus dantesque film telugu jamais tourné ! Ringardisant instantanément Conan le Barbare, 300, Le Seigneur des Anneaux et Sex and the City 2 (juste pour voir si vous êtes attentifs), Baahubali est désormais l’expérience ultime, sinon le mètre-étalon, de l’épopée bigger than life !

7# Rotten Link (The) – Original title : El Eslabon Podrido

lundi 04/04/2016 | 21:30 | Cine 2 | 74′

En plus d’avoir raflé des prix un peu partout, vous pouvez gagner deux places pour ce film en participant au concours facebook de Culture Remains jusqu’au 30 mars.

Inoubliable dans Jorge & Alberto VS the Neoliberal Demons (BIFFF 2015) et également à l’affiche de The Case of Benavidez, Valentin Javier Diment a même trouvé le temps pour réaliser un petit chef-d’œuvre aussi dérangeant que marquant. Son secret ? Mélanger, l’air de rien, le réalisme cru de Haneke avec le grand guignol de Tobe Hooper, quand il officiait au rayon tronçonneuse. La claque, on peut vous le garantir, laisse une belle marque !

6# Seoul Station – Original title : Seoulyeok

mardi 05/04/2016 | 22:30 | Cine 1 | 92′

J’ai découvert  Yeon Sang-ho avec The Fake au Festival Anima en 2014. Ce film d’animation reste l’un des films les plus troublants qu’il m’ait été donné de voir dans ma vie.

Après The King of Pigs (nominé à la Caméra d’Or à Cannes) et The Fake (grosse sensation d’Annecy et vainqueur à Sitges), Yeon Sang-ho s’attaque cette fois à la lutte des classes, où l’esprit de Romero remplace celui de Marx. Fidèle à sa noirceur proverbiale, le nouveau génie de l’animation coréenne livre avec Seoul Station une œuvre à la fois percutante et éminemment politique.

5# Men and Chicken – Original title : Mænd & høns

mardi 29/03/2016 | 21:00 | Cine 2 | 104′

Le génie du cinéma danois est de retour au Bifff et on sera là pour voir son film en ciné 2 le jour de l’ouverture. Mon préféré reste De grøne slagter même si je me souviens de la standing ovation pour Adam’s Apple au passage 44 en 2005. Une valeur sûre parmi les 10 « immanquables » du Bifff 2016.

10 ans après son stupéfiant Adam’s Apple (Grand Prix, Méliès et Prix du Public au BIFFF 2005), Anders Thomas Jensen est enfin de retour ! Son nouveau bijou dissèque le déterminisme social avec un humour corrosif, plaquant une ambiance Strip-tease sur une histoire de famille qui sent bon la poule abusée. Au menu de ce chef-d’œuvre loufoque et déjanté, on retrouve le fidèle Mads Mikkelsen, David Dencik (The Girl with the Dragon Tattoo), Nikolaj Lie Kaas (Les Bouchers Verts) et le reste du gratin du cinoche danois !

4# Southbound

samedi 09/04/2016 | 19:00 | Cine 2 | 85′

Je ne vais jamais voir de films avant la Nuit du Fantastique du Bifff mais je ferai une exception cette année pour Southbound

C’est bon : vous pouvez arrêter toutes les anthologies d’horreur, car celui-ci se pose comme le 11 septembre du genre : il y aura désormais un avant et un après Southbound ! Réalisé par une somme de talents à qui l’on doit déjà VHS et The Signal, ce condensé de terreur relié par un fil rouge à base de sable très chaud est d’ores et déjà considéré comme un monstre de festival. Le statut culte ne saurait tarder…

3# Hardcore Henry

samedi 09/04/2016 | 23:00 | Cine 1 | 90′

Ce film fait partie des 4 films (+ petit déjeuner) de la Nuit Fantastique qui est un achat indivisible.

Il n’aura fallu qu’une première mondiale à Toronto pour transformer ce film en buzz planétaire ! Courtisé par toutes les grosses boîtes de distribution, ce premier film d’Ilya Naishuller – considéré comme le nouveau Tarantino – est entièrement filmé en caméra subjective et construit tel un jeu vidéo dont les niveaux rivalisent d’inventivité visuelle. 

2# Green Room

mercredi 06/04/2016 | 20:30 | Cine 1 | 95′

Le teaser me laisse dubitatif mais vu tout le bien que j’ai entendu sur ce film et la superbe affiche, j’y serai comme tous ceux qui se sont renseignés sur les 10 « immanquables » du Bifff 2016.

Après son très réussi Blue Ruin, Jeremy Saulnier confirme qu’il est définitivement un réalisateur à suivre dans le nouveau cinéma ricain : cette fois, avec un paquet de dollars en plus, il nous délivre un thriller anxiogène trempé dans l’ambiance redneck, flirtant avec le gore (machette, cutter, chien affamé, faites votre choix). Au casting, mention spéciale à Patrick Stewart (Star Trek, X-Men) qui va vous donner l’envie d’un bon massage pour dénouer toute cette tension.

1# TAG

jeudi 07/04/2016 | 22:30 | Cine 1 | 85′

En tête de notre classement des 10 « immanquables » du Bifff 2016, cet ovni japonais possède tout ce dont on rêve pour mettre le feu au Bozar. En plus, ils ont choisi Ride of the Valkyries de Wagner pour le générique…

Avec son entrée en matière déjà culte, le nouveau film de Sion Sono place la barre très haut pour ne redescendre qu’au générique de fin. Fidèle à sa filmo schizophrène, le stakhanoviste du cinoche japonais (5 films en 2015, quand même) est plus proche de Tokyo Tribe que de Love Exposure avec cette adaptation libre du roman de Yusuke Yamada. Le résultat est à la fois outrancier, poétique, régressif, sanglant et, paradoxalement, rempli d’espoir !

Voilà, c’était ma sélection des 10 « immanquables » du Bifff 2016. D’autres comme The Similars, Kryptonita, Patchwork ou le dernier Takashi Mike Yakuza Apocalypse auraient également pu figurer facilement dans mon top des 10 « immanquables » du Bifff 2016… et si 31 de Rob Zombie n’est pas dans le top 5, c’est uniquement car je n’ai pas trouvé de bande annonce sur le net mis à part celle-ci.

Rendez-vous sur le site officiel du Bifff 2016 pour un aperçu de tous les films diffusés au Bozar entre le mardi 29 mars et le dimanche 10 avril. 

Si vous préférez l’application smartphone iOS, Android, ou autre., suivez ce lien

Tags from the story
,
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *