16 et 17/02 – Les mousquetaires au couvent – Centre Culturel d’Auderghem

Direction artistique : Cécile Bolle

Chef-d’orchestre : Joseph Criquillion

Avec: Aurore Rinchon, Anne Isabelle Justens, Laurence Van Bellingen, Rachel Van Landschoot, Xavier Flabat, Marc Chapel, Marc Dispas, Angelo Cali, Jean-Marie Cuvelier, Julien Minet et le chœur Odyssee.

« La troupe Cavatina vous propose de pénétrer dans cet opéra-comique de 1880 en 3 actes. Sous le règne de Louis XIII en Touraine. Le mousquetaire Gontran aime Marie, nièce du Gouverneur de Touraine et pensionnaire au couvent des Ursulines avec sa soeur Louise. Comptant sur la complicité du truculent abbé Bridaine, Gontran et son ami Brissac s’introduisent dans les lieux. « Les mousquetaires au couvent », c’est l’opérette française par excellence, la plus célèbre de l’après-Offenbach. Une musique ravissante exigeant de belles voix lyriques pour des refrains enchanteurs et légers à l’oreille, des situations drôles, des moments romantiques et des instants dramatiques, que demander de plus ?« 

– Du théâtre ?
Non !
– Un opéra ?
Non plus …
– C’est quoi alors ? Je sens que je vais encore aller voir un truc qui ne va pas me plaire.
C’est une opérette.

Les mousquetaires au couvent: une opérette, c’est donc comme ça qu’on m’a vendu ce spectacle. Je dois bien avouer que l’opéra et le chant en général c’est n’est vraiment pas mon truc, je suis plus théâtre. Mais bon qu’à cela ne tienne, une opérette c’est un peu plus que du théâtre mais pas encore vraiment de l’opéra. C’est donc pas du tout convaincu que j’accepte d’aller voir cette représentation.

Le spectacle commence, ça va parler de mousquetaires, j’ai un petit faible pour les histoires de capes et d’épées, donc je me mets dans l’histoire assez rapidement. Au fil des actes, les imbroglios suivent les parties chantées, que miraculeusement je comprends. Ce n’est donc définitivement pas de l’opéra.

Au fil de la pièce, il faut bien avouer que certaine situation sont assez cocasses et peuvent faire penser à une pièce de boulevard, donc dans la salle, ça rigole ! Et je dois bien admettre que moi aussi. Et puis au final il y a cette partie chantée, qui je dois l’avouer est assez sympathique. On a une vingtaine de chanteurs sur scène, en plus des acteurs, ce qui fait un joyeux mélange sur scène.

L’histoire en elle-même est assez agréable à suivre, et le spectacle ne souffre pas de trop de longueurs. C’est donc content d’avoir découvert un nouveau style de spectacle que je sors de la salle avec le sourire aux lèvres.

Alors, tu as bien aimé ?
– Hé bien, pour tout te dire, je n’y aurais jamais cru, mais oui.
La prochaine fois on ira à l’opéra ?
– Who who who, doucement, chaque chose en son temps, je vais déjà savourer le fait de savoir apprécier une opérette !

Les 16 février à 18h00 et 17 février 2013 à 15h00 au Centre Culturel d’Auderghem.

Plus d’infos sur le site du Centre Culturel d’Auderghem

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *