21/12 – La Délicatesse vs New Year’s Eve vs The Lady

Décembre va nous tuer avec toutes ses sorties cinématographiques! Nous vous présentons de nouveau non pas un mais trois films parce qu’il est bien trop difficile de choisir… La délicatesse (adaptation d’un roman), New Year’s Eve (inspiré par Valentine Day) et The Lady. Deux comédies romantiques, oui, mais les fêtes sont une bonne excuse à ce type d’épanchement, n’est-ce pas? et un film basé sur une histoire vraie… Et quelque chose me dit que pour les trois films, vu la brochette d’acteurs et/ou le sujet, la moitié d’entre vous se ruera au cinéma sans même jeter un oeil au synopsis et l’autre refusera catégoriquement d’y mettre les pieds donc, ça ne vaut pas vraiment la peine que je vous les copie-colle, n’est-ce pas? Si? Allez, soyons fous (euh, gentils, pardon.)

« Nathalie a tout pour être heureuse. Elle est jeune, belle, et file le parfait amour. La mort accidentelle de son mari va couper son élan. Pendant des années, elle va s’investir dans son travail, se sentir en parenthèse de sa vie sensuelle. Mais subitement, sans qu’elle comprenne vraiment pourquoi, elle embrasse un de ses collègues. Markus, un homme très atypique. S’ensuit alors la valse sentimentale de ce couple hautement improbable qui va susciter interrogation et agressivité au sein de l’entreprise. Choisit-on vraiment par quel moyen on renaît à la vie ? Nathalie et Markus vont finir par fuir pour vivre leur histoire et leur émerveillement à l’abri de tout. Cette histoire de renaissance est aussi celle de l’étrangeté amoureuse. »

« Happy New Year célèbre l’amour, l’espoir, le pardon, les secondes chances et les nouveaux départs, à travers les histoires entremêlées de couples et de célibataires, racontées au milieu du rythme effréné et des promesses de la ville de New York pendant la nuit la plus éclatante de l’année. »

« The Lady est une histoire d’amour hors du commun, celle d’un homme, Michael Aris, et surtout d’une femme d’exception, Aung San Suu Kyi, qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple. Rien pourtant ne fera vaciller l’amour infini qui lie ces deux êtres, pas même la séparation, l’absence, l’isolement et l’inhumanité d’une junte politique toujours en place en Birmanie. The Lady est aussi l’histoire d’une femme devenue l’un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie. »

et les bandes-annonces:

  • La délicatesse

  • New Year’s Eve

  • The Lady

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *