27/09-30/06 – Le beau, le brut et le naïf – Musée de l’art spontané

300 œuvres des collections permanentes du Musée d’Art spontané, représentant 130 artistes qui nous plongent dans les profondeurs de l’être, cheminent entre innocence et candeur, psychose et peur, malaise et doute: un voyage dans l’intériorité et l’altérité au travers des remous de l’inconscient.
 
Issus de toutes les catégories sociales, ces artistes spontanés sont coiffeur, boucher, chômeur, avocat, mineur, journaliste, handicapé mental, ouvrier ou juge. Ce qui les relie, c’est la genèse de leurs créations. Pour des raisons biographiques, sociales ou psychologiques, ils ignorent ou rejettent règles académiques et poncifs culturels. Ils s’opposent au réalisme visuel des classiques et, pour rendre l’espace et le temps, n’hésitent pas à utiliser un matériel sémiotique analogue à celui des primitifs.
On a un brut, pas de bon ni de truand, mais on n’est pas floué pour autant… 130 artistes, ça compense largement! 

L’exposition est visible gratuitement du lundi au vendredi de 10 à 17h, à tous les étages de l’Administration, au 42 rue des Palais à 1030 Bruxelles, du 27 septembre 2010 au 30 juin 2011. Infos ici.

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *