5 bonnes raisons d’aller dans les Baronnies

Ça y est, il fait beau, il fait chaud, le temps (des cerises) que nous attendions tous est enfin arrivé et les coups de soleil qui vont avec aussi. C’est que pour la plupart, les vacances sont bientôt là (il reste toujours quelques irréductibles qui, petit un, partent avant tout le monde, petit deux, ne prennent pas de vacances, alors bon !).

Pourtant, on ne sait pas toujours que faire de nos vacances. Quelles contrées visiter, où loger, que manger, que voir et que découvrir ? C’est pourquoi nous vous donnons aujourd’hui cinq raisons d’aller au cœur de la Drôme provençale dans la région des Baronnies.Première raison : vous aimez sortir des sentiers battus, tomber sur des coins perdus et vous savez lire une carte. Une fois que vous sortez de l’autoroute et des grandes villes du Sud, il existe encore de nombreux endroits pas toujours faciles d’accès. Découvrir des petits villages biscornus au détour de vieilles routes en zig-zag ne vous fait pas peur ? Alors, qu’attendez-vous pour vous rendre à Buis-les-Baronnies, Mirabel-les-Baronnies,  Nyons, Mollans-sur-Ouvèze ou encore de continuer du côté du Tricastin avec Saint-Paul-Trois-Chateaux, Pierrelatte ou Rémuzat?

Nyons
Nyons
Deuxième raison : vous aimez la nature et les beaux paysages. Le paysage montagneux vous offre le loisir de vous adonner à la randonnée, aux longues promenades à pieds ou en vélo, à la cueillette de fruits et de fleurs, aux baignades dans les rivières, à la pétanque ou tout simplement à la sieste au doux son des grillons.
Vue d’une randonnée

Troisième raison : vous aimez visiter. Vous aimez voir des musées et des monuments historiques ? Ça tombe bien, la région en regorge ! Nyons et sa vieille ville, Vaison-la-romaine et son site antique… Et même, si vous n’avez pas peur de voyager un peu, le château de Grignan qui lui aussi vaut le détour. Mais qu’importe si vous n’avez pas d’itinéraire car chaque village contient ses splendeurs historiques.

Nyons

Quatrième raison : vous aimez le pittoresque. Marchés artisanaux, fêtes de villages, peintres et artistes de rue, champs d’olivier et d’abricots à perte de vue, il a toujours quelque chose à faire.

Cinquième raison : vous aimez profiter d’un bon repas en terrasse – précédé d’un apéritif bien frais. Des bars aux restaurants gastronomiques, les habitants de la région vous accueillent (presque) toujours avec le sourire et un pichet d’eau gratuite. Une raison de plus pour s’arrêter boire un petit pastis et s’essayer à la gastronomie française !

Lunch au L et Lui

Cinq choses à savoir :

Les Baronnies c’est avant tout le soleil et les grillons mais aussi les moustiques, les lézards, les grenouilles, les escargots, les fourmis, les abeilles, les taons… Bref, la nature quoi. Pas de quoi fouetter un chat mais si vous n’êtes pas trop amis avec ce genre de bêtes, ça peut poser quelques problèmes.

Routes de montagne et petits villages riment évidemment avec moyen de transport personnel (une voiture de location ou un vélo pour les plus motivés). En effet, si vous désirez être libre de vos mouvements, c’est nécessaire sinon vous risquez d’avoir quelques soucis pour voir du pays. D’ailleurs, des grandes surfaces comme Super-U fait aussi dans la location de voiture.

Pour loger, vous avez l’embarras du choix : hôtel, chambre d’hôtes, location de maison de vacances ou encore, le plus dépaysant, camping. Tout dépend de ce que vous cherchez. Si vous aimez les aires naturelles et que dormir sous tente ne vous effraie pas, nous vous conseillons tout particulièrement la Savoillane.

Région vallonnée, il y a toujours du vent, ce qui veut dire qu’on ne sent pas toujours le soleil taper. En outre, lorsqu’il pleut – heureusement pour les plantes – ce n’est pas à moitié mais le déluge ne dure jamais très longtemps.

Enfin, le Mont Ventoux faisant partie intégrante du décor, la région est tout particulièrement appréciée des cyclistes et des amateurs du Tour de France

Une petite carte pour vous situer

 

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

3 Comments

  • Ça ressemble beaucoup aux types de paysages que j’ai pu voir ce week end , en Sierra de Guara…sauvage et authentique.

  • T’as oublié les couleuvres, les mantes religieuses, les diablotins, les saloperies de guêpes et surtout, surtout, les araignées toute noires et gigantesques… Mais bon, perso, à part ces dernières, les bestioles ne me posent pas trop de problèmes 😀
    Et en fait, maintenant que je vois Vaison-la-romaine, je situe l’endroit ! C’est quand même vachement plus haut et plus à l’est de chez moi hein ! :p Et il faut genre 1h30-2h pour aller là-bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *