Alessandro Baricco – Soie

Soie porte bien son nom : léger, transparent, il se laisse porter au gré du vent et jamais ne vous pèse.
Cependant, à l’instar de nombreuses fables, sa légèreté le fait parfois s’envoler dans les hautes sphères au point que nous, êtres humains à la bassesse tout bonnement indécente, sommes rapidement incapables de nous identifier à l’un ou l’autre des personnages et les répétitions stylistiques qui nous avaient charmés finissent par nous sembler inutiles. L’avantage certain de cette petite histoire sucrée est qu’elle se lit rapidement, en un trajet de train à peine. Toutefois, le coté fabuleux du récit nous laisse un incroyable vide en plein milieu de la poitrine, un creux béant dans lequel s’engouffre toute la complexité de la vie, comme si celle-ci s’effilochait pour ne devenir qu’un ver, minuscule, insignifiant et ridicule. Mais à l’instar du ver et du papillon pour qui les frontières ne sont que temporelles, peut-être qu’avec le temps, la plénitude de Soie prendra tout son sens, qui sait ?
Soie, d’Alessandro Baricco, paru chez Folio.
Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *