Avec Alvin, Hautière et Dillies font vivre un peu plus leur joli monde

Abélard est mort, vive Abélard et vive son héritage! Il n’allait pas arrêter en si bon chemin ce duo fantastique formé par Régis Hautière et Renaud Dillies. Après un premier diptyque parfait en tout point, le scénariste et le dessinateur se retrouvent pour faire vivre un peu plus le joli monde qu’ils ont inventé et continuent à faire vivre leur attachant Abélard dans le souvenir qu’en a Gaston, l’ours toujours aussi grognon mais le cœur sur la patte. Un fantastique retour dans cet univers aux sympathiques animaux anthropomorphes. 

Alvin - Hautière - Dillies - Tome 1 - appartement

« La fin d’une histoire contient toujours le germe, le commencement d’une autre. » Et même si Gaston survit, il n’a pas le cœur à rire ou à vivre. La disparition d’Abélard, le poussin rêveur et idéaliste, ne lui a laissé que de l’amertume, du vide et son éternel chapeau à aphorisme. Et le reste d’un rêve américain qui s’écroule autant que Gaston fait monter le plus haut des gratte-ciels new-yorkais. Car oui, l’ours a gagné la Big Apple encore en chantier et sa vie n’est qu’une succession dramatique: boulot-bistro-dodo (et sanglots quand les cauchemars se font atroces).

Alvin - Hautière - Dillies - Tome 1 - Planche - construction building

Mais, le destin frappe une nouvelle fois à sa tanière, son appartement miteux, voilà que Gaston se retrouve à devoir s’occuper du petit orphelin Alvin, sale gamin et tête brûlée, pour lui éviter l’assistance publique. Un rebelle pur et dur qui ne risque pas de s’entendre avec l’ours mal-léché. Mais dans ce climat tempétueux, les deux héros vont se retrouver dans le souvenir des êtres chers qu’ils ont perdus et entreprendre une grande aventure: rejoindre Crapeville et y percer ses secrets.

Alvin - Hautière - Dillies - Tome 1 - Planche - Mélancolie

Ils sont magiques, Hautière et Dillies, c’est le mot. Comme dans du beurre, leur enchantement fonctionne toujours pour nous prendre et nous emmener dès les premières pages dans cette histoire où la poésie rejoint l’aventure en une histoire singulière et très originale. La preuve: alors qu’on est parfois bien content qu’une aventure se termine, il y avait encore tant à explorer après la mort d’Abélard dans cet univers si riche, que nous aurions été bien tristes qu’il n’y ait pas de suite.

Alvin - Hautière - Dillies - Tome 1 - Gardienne enfants

Et ce premier tome de ce nouveau diptyque confirme toutes nos attentes et nos espérances. Tant par la galerie de personnages (dont des monstres pas vraiment méchants) et les rencontres rocambolesques proposées que par la vision donnée de New York et ces dialogues qui visent toujours juste. Régis Hautière et Renaud Dillies ont bien fait de prolonger l’aventure avec un grand A et de donner à nos mirettes encore bien des plaisirs. Avec des petites morales tout en évitant tout ton moralisateur. C’est beau, c’est grand, étincelant et émotionnel, c’est incontournable.

Alvin, tome 1/2 – L’héritage d’Abélard, Régis Hautière et Renaud DilliesDargaud, 56p.,13,99€

Tags from the story
Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *