Anima 2016 : encore un week-end de folie.

Anima 2016, c’est (déjà) bientôt fini! Encore deux jours pour profiter un max du festival d’animation de Bruxelles. Culture Remains fait le point sur ce qu’il ne faut pas manquer si vous n’avez pas encore de plans pour ce week-end!

La nuit animée samedi dès 21h30…

Pour la nuit animée, ce sont pas moins de 40 films inédits et déjantés spécialement retenus pour l’occasion. Il y aura du son entre les séances, des courts métrages ainsi que des sessions de VJ-ing du collectif calaisien X NUMéROBé X BBBLASTER X. Et puis ce sera aussi l’occasion de voir tous les bénévoles en peignoir et de faire le plein de découvertes de 21h30 aux petites heures… et si vous avez une baisse de forme, vous pourrez toujours déguster une des succulentes et célèbres crêpes d’Anima qui ne laissent personne indifférent!

Les longs métrages à ne pas louper!

Il reste plusieurs longs métrages qui valent le détour d’ici la fin du festival Anima 2016. Miss Hokusai de Keiichi Hara et le somptueux Anomalisa de Charlie Kaufman et Duke Johnson vont très certainement remplir la salle. Tandis que le premier, adaptation du célébrissime manga Sarusuberi paru dans les années 80, vous fera suivre le destin d’un grand peintre japonais, le second est un véritable chef-d’oeuvre du réalisateur de Being Jhon Malkovitch et Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Anima-week-end 001

Sinon, il y en a beaucoup d’autres plus décalés qui peuvent surprendre en bien comme Cafard, résultat d’une collaboration belgo-franco-hollandaise, ou encore le poétique Psiconautas, adaptation du court métrage multiprimé Birdboy. Et enfin, la superproduction Kahlil Gibran’s the prophet de Roger Allers qui retrace l’histoire de Mustafa en film de clôture. Tomm Moore, Bill Plympton, Joan Gratz, Joann Sfar et Nina Paley ont illustré le poème issu du célèbre recueil philosophique Le Prophète de l’auteur libanais Kahlil Gibran.

Anima Week-end 002

L’exposition exceptionnelle d’Anima 2016: Patlabor et Ghost in the Shell à l’honneur (entrée libre)

Mamoru Oshii et son équipe créative sont à la base du processus de conception et de fabrication des décors de science-fiction pour de nombreux films. Ce réalisateur génial a débuté sa carrière avec Lamu en 1983. On lui doit également des chefs-d’oeuvre comme Patalabor, Ghost in the Shell mais aussi le film Avalon (2001) dont les plus geeks se souviendront très certainement. Des croquis de Patlabor: The Movie (1989), Ghost in the Shell (1995) et Ghost in the Shell 2: innoncence (2004) sont d’ailleurs présents à Anima pour le plus grand plaisir des fans.

Anima week-end 004
Ghost in the Shell

 

Anima week-end 005
Patlabor: The Movie

Le travail entièrement réalisé à la main est juste magnifique et il ne pourra laisser aucun fan d’anime japonaise de marbre. Voilà autant de raisons pour vous rendre au festival Anima. Ci-dessous, le lien vers la page officielle pour voir le programme complet de ce dernier week-end de folie.

Le site officiel du Festival Anima 2016

 

Tags from the story
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *