Anima débute ce week-end à Bruxelles: nos immanquables de 2017

Le Festival Anima débute ce vendredi 24 février. Grands ou petits, fans de courts ou de longs métrages, tout le monde trouvera son compte dans la riche programmation du plus grand festival d’animation Made in Brussels.

Les courts-métrage: Best of Shorts 1 à 7, C’est du belge 1 à 3, Watch and dance, etc

Avec sept séances de Best of Shorts (compilation de courts métrages internationaux en compétition/durée +-1h20), c’est plus d’une soixantaine de courts tous plus inventifs les uns que les autres qui seront diffusés quotidiennement.

Pour les amoureux de la Belgique, C’est du belge regroupe les meilleures créations belges en 3 séances, dont une consacrée exclusivement aux étudiants. N’hésitez pas non plus à aller voir Watch and Dance si vous avez la fibre musicale en vous.

Le programme complet des courts métrages

Les longs métrages pour adultes: Your name, In this corner of the world, Seoul Station, etc.

Avec la diffusion sur grand écran de Kono Sekai no Katasumi ni (In this corner of the world)Kokoro ga Sakebitagatterunda (Jun, la voix du coeur) ainsi que Kimi No Na wa (Your name) de Makoto Shinkai, dont certains se souviendront du populaire Voyage vers Agartha (2011), on peut affirmer que les fans de japanimation ne seront pas en reste.

Pour les amateurs de zombies et de films d’animations plus gore trash, nous ne saurions manquer de conseiller l’excellent Seoulyeok (Seoul Station) de Sang-ho Yeon. Ce réalisateur coréen s’est déjà fait remarquer avec le cultisme Saibi The Fake (2013), probablement le film d’animation le plus terrifiant qu’il m’ait été donné de voir à ce jour.

Avec son long métrage d’animation 25 Avril (25 April), Leanne Pooley témoigne d’un pan méconnu de l’histoire de guerre néo-zélandaise et australienne. Ce film raconte l’histoire des soldats venus du bout du monde pour aider les Britanniques à récupérer le détroit de Dardanelles face aux Allemands en 1915. Cette réalisatrice kiwi rend hommage au sang qui a coulé lors de cette boucherie dans les tranchées des campagnes de Gallipoli durant la Première Guerre mondiale.

D’autres films méritent bien entendu le coup d’œil comme l’envoûtant La Tortue rouge (The Red Turtle). Mais également Window Horses: The poetic persian epiphany of Rosie Ming sur l’Iran. Et encore Nerdland de Chris Prynoski, le réalisateur du populaire Beavis and Butt-Head Do America.

Pour les plus jeunes: Molly Monster, Lego Batman, Ma vie de courgette, Sing, etc.

Si la programmation pour les adultes est vraiment riche, Anima n’oublie pas les enfants et leurs parents. Peu importe l’âge de vos rejetons, vous trouverez toujours un film dans la vaste programmation de journée et ce tous les jours du festival jusqu’à la fin. Voici la liste des films pour les tout-petits à partir de 3 ans ainsi que celle pour les plus grands, à partir de 5-6-7 ans.

Toutes les infos sur le site officiel du festival Anima

Tags from the story
,
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *