Annie Lennox – Walking on broken glass

Qui ne connait pas Annie Lennox a un (ignoblissime!) trou béant dans sa culture générale. Eurythmics, vous connaissez?  Mais si! Sweet Dreams are made of thiiiis… Ben, oui, tout de suite, ça rappelle des souvenirs!
Bon! Toutefois, Annie ne s’arrêta pas en si bon chemin et continua rapidement une carrière solo. Et trois années avant le superbe album « Medusa » (1995) ne comprenant que des reprises de chanteurs célèbres, elle offre à son public un album nommé « Diva » comprenant ce somptueux (n’ayons pas peur des mots!) produit musical aussi doux qu’agréable à nos charmantes (ou non) petites (idem) oreilles (à part pour les Van Gogh et comparses).
Ainsi, si Walking on broken glass est tout simplement une énième preuve des surprenantes capacités vocales d’Annie Lennox, cette chanson montre aussi sa valeur musicale en nous offrant un rythme élaboré et entrainant probablement dû à l’habile utilisation d’un choeur et de quelques canons, à un refrain défini et récurrent – alternant sympathiquement avec les couplets plus complexes – ainsi qu’à la présence de quelques accords pianistiques bien posés.
Loin de la triste (mais magnifique) No more I love you’s, Annie Lennox nous emmène dans un monde de fête et de paillettes (qui n’est pas pour autant toujours rose). Le summum de la classe? Un clip fabuleux, basé sur le film « Les liaisons dangereuses » de 1988 et dirigé par Sophie Muller – ou comment, en somme, allier bonheur des yeux et  des oreilles ! Rien que ça!

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *