Arno au Festival des Libertés

Retour sur la prestation d’Arno au KVS ce 19 octobre.
Cette année encore, le Festival des Libertés ne nous aura nullement déçus! On vous en parlait en ces pages l’année dernière, à propos des excellents concerts d’IAM, de Rokia Traore ou encore Archive et une fois encore, ce rendez-vous des défenseurs des droits humains, des prises de conscience et de la tolérance a été à la hauteur. Outre les nombreux débats, films ou pièces de théâtre, les dix jours de festival proposaient également de bien belles affiches pour mélomanes en tous genres. Détroit, Arno, ou les Têtes Raides pour ne citer que les plus connus, tous réunis à Bruxelles pour mettre la liberté à l’honneur.

Qu’elle soit politique ou non, qu’elle s’adresse à tous ou à une minorité ou bien qu’elle soit tantôt donnée, tantôt volée, la liberté se doit d’être défendue. Il est donc essentiel qu’un événement comme le Festival des Libertés soit encouragé. Hommage à la Grande Guerre qui fut dévastatrice dans sa région natale, Arno chantait dimanche soir, lui aussi, en faveur de la liberté. Être une grande gueule, l’ouvrir, c’est sa liberté. Arno ne triche pas, il reste lui-même même après toutes ces années et ce soir-là encore, la salle du KVS a permis de faire découvrir ou de retrouver un très grand artiste à ceux qui étaient en son sein.

Alternant entre ses classiques Dans les yeux de ma mère, Les filles du bord de mer, son répertoire moins connu du grand public et une émouvante reprise de Voir un ami pleurer du Grand Jacques, Arno a offert au public un plaisir complet. Et bien que nous aurions aimé aller nager encore une fois, Arno était fidèle à ce que l’on attendait de lui : un charisme inimitable, une voix envoûtante et des musiciens qui assurent le reste! Un concert d’Arno n’est pas un concert comme les autres, on s’en doutait, il le confirme.

Inutile de vous dire que d’aller voir Arno en concert est toujours un grand moment et qu’il serrait excessivement dommage de manquer ça! Tu nous le demandais. On te le dit. Oui, on t’aime comme un chou à la crème!

A vos smartphones, vos moleskines ou calendriers des pompiers, le Festival des Libertés se doit d’être programmé dans votre agenda d’octobre 2015! Evidemment, libre à vous de ne pas le faire.

Plus d’infos sur le Festival des libertés ou Arno.

Tags from the story
Written By

Directeur artistique en publicité, trop occupé à faire la publicité des autres pour en faire la sienne ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *