Au-delà des cerfs-volants : 3 ans à Pékin

Au-delà des cerfs-volants est, pour l’auteure, une façon de faire découvrir la ville de Pékin (aussi appelée Beijing) où elle a séjourné durant trois années et, de façon plus large, la Chine. Dans cet ouvrage réalisé à son retour en Suisse et paru début février, Emmanuelle Werner Gillioz livre un récit très personnel qui trouve son origine dans son « besoin de documenter ce passage en terre chinoise, afin d’en laisser une trace à nos enfants ». Sur le mode du témoignage, elle cherche à décrire une Chine aux multiples facettes, par-delà les lieux communs les plus ressassés sur ce pays et sa population. Occidentale qui y séjourne confortablement en famille, bénéficiant d’une immunité diplomatique grâce à son mari travaillant sur les droits de l’homme à l’ambassade de Suisse, elle raconte son expérience en plaçant ses proches au cœur du récit. Voyageurs, ils arrivent à Pékin depuis le Cambodge où ils vivaient avec un premier bébé, bientôt rejoint par un second. L’auteure s’adresse à un lecteur qui n’a pas la moindre idée de ce qu’est la Chine, décrivant une multitude de situations pas toujours aussi étonnantes et inattendues qu’elle semble le dire. Cela a néanmoins comme avantage que le lecteur totalement étranger à cette réalité pourra s’y retrouver de façon plus aisée, l’accompagnant dans un cheminement personnel qui lui a finalement permis d’avoir une « compréhension plus fine » de ce pays.

Photo de Emmanuelle Werner Gillioz

Ce petit livre agréable à feuilleter est illustré par une série de jolies photos prises par l’auteure qui permettent de se faire une idée des rencontres réalisées sur place et des ambiances décrites. Ce recueil d’anecdotes amusantes, d’évènements marquants ou de moments particulièrement mémorables trace les contours d’une ville intrigante mais faisant face à de nombreux problèmes. Si les personnes âgées semblent bien plus incluses dans la vie sociale qu’elles ne le sont en Europe, elles sont aussi bien plus dépendantes de l’aide de leurs proches. Le mariage reste toujours un enjeu familial important (et peut donc être arrangé) mais, dans le même temps, le nombre de divorces est vertigineux. L’individualisme fait son chemin dans la société de l’enfant unique, tandis que de nombreuses contraintes restent inévitables et que le collectif continue de primer. Pour Emmanuelle Werner Gillioz, « la Chine avance toujours plus vers la modernité, portant dans ses valises les réflexes d’antan », en ce compris les plus douteux. Lorsqu’il s’agit de conserver le pouvoir et de faire taire les critiques, les autorités n’hésitent pas à faire les sacrifices qui s’imposent, en matière de liberté notamment (censure, assignation à résidence, mise sur écoute, etc.).

Ce livre est aussi une fenêtre ouverte sur les différences et les relations interculturelles, et leur lot d’incompréhensions. Le chinois, par exemple, se traduit assez mal, et les enfants d’occidentaux l’apprennent bien plus vite que leurs parents qui semblent éprouver quelques difficultés. La Chine et ses grandes villes sont aussi des lieux d’espoir, en « ébullition », continuellement en train de s’adapter et d’évoluer, bien au-delà des images désuètes que l’on peut en avoir ou des seuls dysfonctionnements qui les touchent. Si les défis sont nombreux, les Chinois le sont aussi, et il y a fort à parier qu’ils seront en mesure de les relever (idéalement, en se souciant des inégalités sociales, de la pollution et des droits de l’homme, mais ils ne sont pas les seuls à devoir y songer…).

Photo de Emmanuelle Werner Gillioz (2)

Au-delà des cerfs-volants, d’Emmanuelle Werner Gillioz, publié aux Éditions Slatkine, Genève, 2015, 144 p., 29 CHF (± 27,19 €). ISBN : 9782832106495.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *