Au secours : ce qui est à la mode ne me va pas !

Après avoir dû faire particulièrement attention à mes dépenses pendant plusieurs mois, j’ai à nouveau la possibilité de me faire plaisir. Ce qui signifie pour moi : shoppiiiing ! Je ne fais pas les choses à moitié et prends plusieurs jours de congé. Au programme : une journée rien que pour faire la rue Neuve, une pour la chaussée d’Ixelles et une pour découvrir Dockx, le nouveau centre commercial bruxellois.

Je m’attendais à craquer, à revenir à l’appart les bras chargés de sacs et à avoir un peu honte des sommes dépensées. Mais ça ne s’est pas du tout passé comme ça.

J’ai enchaîné les boutiques sans rien acheter, parfois même sans rien essayer. Tout est large, tout est long, tout est oversized. Ou alors trop court, trop serrant. Trop de coupes androgynes.

J’ai hyper envie de m’offrir un nouveau manteau d’hiver, mais je ne trouve aucune coupe cintrée. A part des parkas, mais j’en ai déjà une et je ne ressens pas le besoin d’en posséder une deuxième. Ou des doudounes, mais ce n’est pas mon truc. J’essaye néanmoins quelques modèles à la coupe droite qui me ne semblent ni trop longs, ni trop oversized, mais il n’y a rien à faire, ce n’est pas fait pour moi. J’ai l’air d’un putain de cube.
hmprod

C’est joli, mais ce n’est pas pour moi.

Je désire également acquérir de nouvelles chaussures. Principalement des boots à talons épais, soit ce que je porte majoritairement comme il s’agit d’un bon compromis confort/jambes élancées. Deux cas de figure : soit je ne rentre pas dans la chaussure qui a vraisemblablement été conçue pour des chevilles de fillette de neuf ans, soit je rentre dedans mais ma jambe est « coupée », voire boudinée. Je ne peux pas m’empêcher de me sentir inadaptée. Car une personne « normale » devrait trouver facilement une paire de chaussures pour peu qu’elle ait les sous et qu’il y ait des modèles qui lui plaisent, pas vrai ?

zara-black-leather-high-heel-ankle-boots-product-3-061090392-normal

On dirait que la matière est stretch mais en fait, pas du tout.

Je regarde les pantalons. Trop de pantacourts. C’était pas censé être le comble de la ringarditude il y a genre cinq minutes ? OK, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Mais fait très objectif : ça ne met absolument pas en valeur mes petites jambes et mes chevilles trop larges pour les chaussures à la mode.

10144_025-F1

L’inverse de ce qui me va.

Parlons des jupes, maintenant. Vous n’avez certainement pas pu rater le grand retour de la jupe en « A », souvent boutonnée à l’avant. Perso, j’aime bien mais cet amour n’est visiblement pas partagé par les jupes en question. Beaucoup trop larges à la taille, bien trop serrées au niveau des hanches. Et pour peu qu’il y ait des boutons à l’avant, on voit encore mieux à quel point mes hanches tirent sur le tissu. Je me sens comme « la fille trop grosse pour porter les vêtements à la mode », le vilain petit canard.

img-2117

Malaise en cabine d’essayage incoming…

Je rentre donc à l’appart déconfite. Heureusement, je sais que j’ai plein de chouettes vêtements qui me mettent en valeur dans mon dressing. Je sais que toutes les coupes ne vont pas à tout le monde. Du haut de mes 29 ans, je sais que je ne suis pas un vilain petit canard, que ce n’est pas mon corps qui est en tort. Mais je sais aussi que ce n’est pas le cas de toutes : beaucoup sont persuadées d’être des merdes quand une coupe à la mode ne leur va pas.

Alors, POURQUOI ne trouve-t-on pas une plus grande diversité de modèles ? Pourquoi ne trouve-t-on que des manteaux oversized  cet hiver ? Pourquoi n’a-t-on vendu que des jeans slim pendant plusieurs années ? Pourquoi la taille basse a-t-elle été la seule taille acceptable à un moment donné ?

Cristina Cordula dit que si on la jambe forte, il faut privilégier les bottes hautes, légèrement évasées vers le haut. Mais on en trouve où, bordel ?

Le jour où l’industrie de la mode comprendra qu’il y a une multitude de morphologies à habiller et non des piquets faits pour porter le nombre limité de coupes à la mode, les gens se sentiront un peu mieux dans leurs pompes.

PS : J’ai quand même trouvé un super jean « flare » et une robe patineuse qui me fait des seins de ouf. Et des chokers. C’est cool, les accessoires.

Tags from the story
Written By

Clara, la vingtaine avancée, passionnée de style, voit la mode comme un moyen de se mettre en valeur et de se sentir mieux dans sa peau. Dans la "vraie vie", travaille comme copywriter et community manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *