Bad Taste au BIFFF

Après avoir sacré Del Toro Chevalier de l’Ordre du Corbeau l’année passée, le BIFFF (Brussels Internationnal Fantasy Fantastic, Thriller and Science Fiction Film Festival) a programmé le Hellboy de Neil Marshall. Ce qui peut sembler hérétique pour les puristes du bon goût cinématographique n’est ici qu’un parfait exemple de mauvais goût assumé. Comme un pied de nez aux coincés du genre et autres critiques affligés d’un balai dans le cul, le festival jette dans la fosse des bifffeurs cette nouvelle adaptation de la BD de Mike Mignola. Neil Marshall aura du mal à faire passer la pilule mais c’est oublier trop vite que ce réalisateur n’en est pas à ses premières armes : Dog Soldiers, The descent, Centurion, ou encore Doomsday.

A une époque où tous ne jurent plus que par le mot « vulgaire » pour se donner une aura qu’ils n’ont pas – ce mot devrait être banni de toutes les bouches -, le BIFFF semble le festival adéquat pour se laisser aller à la plus parfaite indécence, surtout dans un endroit comme le Bozar. Certes, je rêve un peu, mais un jour peut-être le BIFFF transcendera ce carcan architectural pour laisser libre cours aux débordements des premiers jours. Le BIFFF ressemble à un sale garnement qui ne se lave pas les mains avant de passer à table ou qui oublie de se laver derrière les oreilles.

Ici, les spectateurs ne se taisent pas pendant la projection sauf parfois quand le film est sublime, mais jamais quand il est mauvais. Car les mauvais films sont les meilleurs à aller voir dans ce festival : ils déchaînent les frustrations, les colères, les rires et les joies. Dès qu’apparaît la lune dans un film, comme un seul homme les bifffeurs hurlent des cris de loups-garous. Quand une frêle victime s’apprête à ouvrir une porte, ils s’époumonent en cœur : « N’y va paaaas ! ». Si une porte s’ouvre dans un film, on somme automatiquement la personne de la fermer : « La poooorte ! » Et dès le début de chaque séance, après avoir rugi « Welcoooome » quand les lumières s’éteignent, à l’unisson les spectateurs entonnent « Tuer encore ! Jamais plus ! ». Pour les novices, sachez que chaque film est ponctué entre autres de « Ca va être tout noir ! – ta gueule ! », «  à droite !!!! », « on s’en fout !!! », « Pourquoi est-il si méchant ?! – Parce que !!! », « Ça, c’est un bon film ! » (quand une paire de seins apparaît à l’écran…).

 

Cette année, le film de clôture est d’une logique implacable puisque huit ans après le sublime Byzantium de Neil Jordan, ce dernier revient avec grâce. Greta semble nous réserver quelques surprises et du côté du casting on peut notamment retrouver Isabelle Hupper et Chloë Grace Moretz. C’est donc à voir le 21 avril à 20h au ciné 1 !

Seul regret, le côté imprévisible de la grande faucheuse n’aura probablement pas permis aux programmateurs de rendre hommage comme il se doit au grand Larry Cohen, décédé quelques jours avant l’annonce des films projetés. Dommage, une petite rétrospective aurait été la bienvenue pour ce premier Chevalier de l’Ordre du Corbeau.

Si vous voulez voir Renny Harlin, le réalisateur de Cliffhanger (avec Sylvester Stallone), réaliser un film chinois, rendez-vous le 17 avril à 20h30 au Ciné 1 pour Bodies at rest !

 

Si vous voulez voir un mélange de La quatrième dimension et Un jour sans fin, le film The Fare a l’air de parfaitement remplir le contrat : rendez-vous le 19 avril à 16h30 au Ciné 2.

Si vous avez aimé le film Bone Tomahawk, sachez que le réalisateur S. Craig Zahler est de retour avec dans son casting Vince Vaughn, Mel Gibson et le Chevalier de l’Ordre du Corbeau 2019, Udo Kier ! Le film s’appelle Dragged across concrete, et c’est à voir le 19 avril à 22h30 au Ciné 1.

 

Si vous voulez voir le retour de Mussolini, c’est au Ciné 2 le 20 avril à 21h30 : I’m back de Luca Miniero !

Rendez-vous sur le site officiel du BIFFF pour vous plonger dans le programme complet de cette 37ème édition !

 

BIFFF (Brussels Internationnal Fantasy Fantastic, Thriller and Science Fiction Film Festival)

du 9 au 21 avril 2019 à BOZAR.

(Article co-écrit avec Morgouille)

Tags from the story
Written By

Comédien, metteur en scène et réalisateur travaillant pour l'asbl La Roulotte Théâtrale. Passionné de cinéma, de théâtre et de littérature, j'ai des projets plein la tête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.