Being Human – 3

« Après les tragiques événements de la deuxième saison, George, Nina et Mitchell déménagent à Barry, au Pays de Galles. Nina et George sont enfin réunis et peuvent vivre leur amour réciproque tout en découvrant au fil de leurs péripéties de nouvelles facettes du monde des loups-garous et des vampires. Mitchell quant à lui, fort des sentiments qu’il éprouve pour Annie, va tout faire pour la sauver du purgatoire, et va devoir affronter les conséquences du massacre de 20 personnes dans le Box Tunnel. »

Désappointées que nous sommes car, malheureusement, la saison n’est pas à la hauteur des deux premières… En effet, si c’est avec joie que nous accueillons le rapprochement – tant attendu – de Mitchell et Annie, leur bêtise nous fait rapidement grincer des dents. Aveuglés par leurs sentiments, ils accumulent les bourdes sous nos yeux blasés et pendant que l’un s’empêtre dans ses secrets, l’autre retombe invariablement dans ses travers de jeune ingénue.

Nina et George, quant à eux, sont rapidement obnubilés par leurs propres problèmes et de mystères en cachotteries, nos quatre amis finissent par s’éloigner – voire s’éviter – et, les non-dits entrant dans la danse, leur maison devient rapidement pire qu’un lupanar de bas étage (sans les péripatéticiennes, ce qui en diminue fortement l’attrait, vous en conviendrez aisément).

Heureusement, les scénaristes, dans leur grande sagesse, nous font l’honneur de nouveaux personnages dont les caractéristiques et les bagages sont toujours aussi étonnants. Ces derniers apportent dès lors ce qu’il faut d’imprévu et d’air frais pour empêcher le spectateur de décrocher face aux comportements puérils de nos quatre compères mus par leur amour (propre ou mutuel).

Enfin, si la scène finale, un tantinet trop théâtrale, nous laisse plutôt mitigées, cela ne nous empêchera pas pour autant d’aller voir ce que la saison quatre nous réserve, au cas où!

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *