La belle et la bête entre pirates et héroïc fantasy

Près de vingt siècles après sa première version, La Belle et la bête, figure de proue parmi les plus répandues du monde des contes, n’en a toujours pas fini d’inspirer les auteurs et réalisateurs. De manière traditionnelle mais aussi de manière plus ambitieuse (et d’autant plus casse-gueule). Le deuxième et dernier volume de l’adaptation de L’Hermenier et Looky (chez Bamboo) appartient sans nul doute à la deuxième catégorie. Le duo d’auteurs n’a pas hésité à emmener les deux personnages dans un univers d’héroïc fantasy avec des pirates maudits sur des bateaux volants. Étonnant mais aussi très réussi.

La belle et la bête - L'Hermenier - Looky - Dem - Tome 2 -Planche 7

Prisonnière d’un château dans les nuages dont les ruines sont ensorcelées par une étrange et malsaine magie, Belle se fait à son nouvel espace, à la fois prison mais également terre de liberté. Elle découvre d’anciens carnets de bord qui l’aident à découvrir qui se cache derrière le monstre démoniaque qu’est cette terrifiante Bête. La Bête qui, malgré ses rafles et moissons humaines semble posséder un lourd secret et n’est pas si responsable de ses actes qu’on veut bien le croire. Mais alors que le dénouement approche, Liam, embarqué clandestin dans la « galère » de Belle, voit d’un mauvais œil le rapprochement entre sa si pure dulcinée et ce damné bestial qui ne mérite que la mort. La jalousie de Liam l’emmène tout droit dans le réconfort manipulateur du sorcier responsable de la chute de la Bête. 

La belle et la bête - L'Hermenier - Looky - Dem - Tome 2 -Planche 6

Entre fidélité et réelle révision contemporaine du conte parmi les plus adaptés au monde, L’Hermenier signe une histoire qui évite le jeu du déjà-vu. Bien sûr, on la connaît cette histoire mais il y a dans cette bande dessinée assez de surprises et de nouveautés que pour oublier tout ce qui semblait acquis, et notamment le dessin animé de Disney. Peut-être encore plus dans ce deuxième tome qui signe non seulement une conclusion épique (sans oublier une morale elle aussi autant universelle que moderne) mais une réelle libération des auteurs par rapport au carcan original. Avec une réelle inventivité dans le graphisme, les décors et la physionomie des personnages; le palais, les bateaux, tout prend de l’ampleur et semble dingue sous les traits du duo magique Looky/Dem. Encore plus sous les belles couleurs proposées par Sébastien Lamirand.

La belle et la bête - L'Hermenier - Looky - Dem - bateau volant

Bref, voilà de quoi faire taire les rageux (j’avoue que j’en faisais un peu partie) qui voyaient en cette énième adaptation, un exercice facile et manquant de charme. Ce n’est pas le cas : de charme, cette épopée n’en manque pas. Le charme qui permet de concilier autant les amateurs d’héroïc fantasy que ceux qui furent bercés par le conte originel.

La Belle et la Bête, tome: 2/2, Maxe L’Hermenier, Looky et Dem, Bamboo, 48 (+8 pages d’hommages par d’autres dessinateurs),13,90€

Tags from the story
Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *