BIFFF 2017: focus sur les films coréens à ne pas manquer!

Le BIFFF fait la part belle au cinéma venu de Corée du Sud. Avec des invités de prestige et l’appui du dynamique et innovant Korean Cultural Center Brussels, de nombreux réalisateurs de talent ont été diffusés dans les salles du BOZAR depuis le 4 avril. Avec deux des meilleurs films du festival diffusés jusqu’à présent (Vanishing Time et Tunnel), les spectateurs doivent s’en réjouir plutôt deux fois qu’une. Ne manquez pas les prochaines perles coréennes du festival le plus déjanté du cinéma qui se clôture ce dimanche 16 avril 2017.

Déjà deux coups de cœur du public depuis le début du BIFFF 2017: Vanishing Time et Tunnel (SPOIL ALERT) 

Vanishing time est l’un de ces bijoux qui nous transportent dans un autre espace temps pour la durée d’un film. Imaginez que le monde entier se fige pendant 20 ans et que vous puissiez vous déplacer dans ce monde à votre guise. Que deviendriez-vous? Que se passera-t-il quand la vie reprendra et que vos amis n’auront pas changé d’un iota durant ce temps? C’est l’épopée fantastique que nous propose le génialissime Tae-Hwa Um. La vie des hommes a toujours été conditionnée par le temps et quand celui-ci s’arrête et que tout se fige, beaucoup de choses n’ont plus la même saveur…

Si Vanishing Time est bien entendu ancré dans le genre du fantastique et que de nombreuses idées originales viennent surprendre le spectateur, ce long métrage dépeint également une réalité implacable sur les rapports humains et sur le politiquement correct dans notre monde. Notre morale se questionne au long de ce film qui reste finalement très poétique malgré les touches d’humour typiquement coréen dont on se délecte. A la fois plaisant et dérangeant par moments, triste et drôle, ce film est probablement l’une des belles surprises de ce BIFFF 2017 et très certainement l’un des favoris pour le prix de la compétition internationale.

Tunnel est une véritable bombe qui a fait rugir le ciné 1 du Bozar lundi dernier. Un homme qui travaille pour la marque automobile KIA entre dans un tunnel qui s’effondre aux alentours de Séoul. On suivra l’évolution et l’opération de sauvetage de cet employé ordinaire, bloqué sous les décombres pendant plus de 35 jours . Si le pitch peut sembler anodin, Seong-Hun Kim arrive à rendre ce film magique par la multitude de détails de la société coréenne mise en avant durant les 126′ de ce film où l’on ne s’ennuie pas un instant. Que ce soit le rapport à l’employeur, les abus de la presse et les malversations du gouvernement, la prégnance de l’argent sur la vie humaine, le rapport à l’autorité, je ne pourrais citer toutes les analyses sociétales disséminées par le réalisateur.

Mais ce qui est vraiment magique dans ce thriller, c’est que l’auto-dérision est omniprésente dans chacune des séquences et ce jusqu’à la dernière minute. On ne peut vraiment pas s’empêcher de rire du début à la fin. Les personnages principaux sont terriblement attachants. Au point de se mettre dans la peau de chacun d’entre eux lors des choix et défis qui leurs sont proposés tout au long du film. Et quand on connaît un peu la dureté du cinéma coréen, on sait que rien n’est gagné à l’avance et l’on se demande vraiment ce qu’il adviendra des héros de cette épopée jusque dans les derniers instants de ce deuxième coup de cœur coréen du public du BIFFF. La standing ovation durant le générique en a témoigné assurément!

Les prochaines dates du BIFFF à ne pas manquer!

Bluebeard – Original title : Hae-Bing  
Cine 2 – 13/04/2017 21:30 

13 ans après la projection d’Uninvited au BIFFF, la réalisatrice coréenne Lee Soo-youn a certes pris son temps, mais c’est pour mieux nous faire plaisir ! Avec son titre qui fait forcément écho au conte de Charles Perrault, Bluebeard est l’une des rares incursions coréennes dans l’univers typiquement hitchcockien, avec son lot de faux-semblants et de perversions.

Will you be there ?
Cine 1 – 14/04/2017 18:00

Adapté du best-seller de Guillaume Musso, Will you be there ? est le nouveau carton signé par Hong Ji-young, talentueuse réalisatrice à qui l’on devait déjà l’un des segments de Horror Stories. Avec son pitch qui a de quoi humecter l’oeil d’un Hell’s Angel, cette grosse production rejoint la vagues des films SF typiquement « feel good » que l’on retrouve cette année au BIFFF, tout en offrant à Kim Yun-seok (The Chaser, The Priests) un rôle à la mesure de son talent !

Prison (The)
Cine 2 – 15/04/2017 21:30

De Brubaker à Oz en passant par Haute Sécurité, les ambiances carcérales ont toujours été propices à des thrillers testostéronisés ! Cette fois, c’est au tour de la Corée de s’y coller mais, comme d’habitude, ces petits finauds du scénario retords poussent l’expérience au niveau supérieur : le nouveau film de Na Hyeon a d’ailleurs été vendu sur la plupart des marchés internationaux mais, comme nos amis Coréens ont un faible pour le BIFFF, ils nous offrent l’exclusivité de cette nouvelle pépite où l’on retrouve Han Suk-yu (The Berlin File) et Kim Rae-won (Gangnam Blues) !

La page facebook du BIFFF

La page Facebook du Korean Cultural Center Brussels

Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *