Bob’Art

Spectacle de la compagnie Opinion Public, Bob’Art était joué du 05 au 08 février au Théatre Marni, à Bruxelles. Petite rétrospective.

Sous couvert d’une volonté de dénoncer les « gesticulations intellectuelles et le psychologisme à outrance qui éloignent les spectacles des attentes de leur public », le chorégraphe Etienne Béchart et ses quatre danseurs proposent un spectacle diversifié et très chargé. Enfin, ça c’est surtout dans le texte, car lorsque l’on est présent dans le public, on est tellement concentré et bluffé par la prestation des danseurs que le sens satyrique nous échappe quelque peu.

La première partie du spectacle offre une ambiance romantico-érotique rythmée par une musique classique au clavecin omniprésent. Les danses sont somptueuses et agrémentées d’un nombre impressionnant de portés qui, malheureusement, manquent de précision et se ressemblent un peu trop. Le jeu des danseurs évoque l’attirance, l’amour, le rejet ou encore la déception.

La seconde partie offre, quant à elle, une ambiance bien plus éclectique, cadencée par une diversité musicale et vestimentaire. Les danseurs vont et viennent dans des tenues aussi extravagantes que variées. Les chorégraphies sont plus contemporaines et agrémentées de comédies loufoques et décalées à l’humour taquin. Enfin, le jeu des acteurs évoque la dérision, le second degré et la critique de la société.

Enfin tout ça, c’est bien joli, mais ça ne décrit pas vraiment l’ambiance du spectacle. Pour vous la représenter, il est nécessaire de comprendre qu’en 1h10, les danseurs changent 7 à 8 fois de tenues, que deux musiciens (violon + saxophone) agrémentent en direct les chorégraphies des artistes, qu’un ingénieur lumière magnifie la beauté des gestes à l’aide de lights précises et plurielles, que les danseurs utilisent des feuilles d’aluminium, des chaises, des verres, des costumes, un micro ou encore des cadres, que les artistes dansent, font des percussions sur le sol, jouent une pièce de théâtre et font un défilé de mode, le tout avec entrain, avec le sourire et avec une synchronisation bluffante. A un tel point que le soir de la dernière, au Marni, le public en redemandait, encore et encore…

Plus d’infos sur le site de la compagnie Opinion Public et sur le site du Théâtre Marni

Tags from the story
Written By

Musicien, photographe, écrivain, le tout en amateur mais avec passion. Au point que j'ai quitté un emploi stable pour me reconvertir dans le journalisme. Je suis retournée à l'école à 30 ans passés et depuis je me réjouis de ce choix qui me porte vers ce que je suis! Une personne curieuse de tout, passionnée de musique, de voyages terrestres ou spirituels, de rencontres avec l'autre...

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *