Boeing Boeing

Après 20.000 représentations triomphales : Londres, Paris, New York… Boeing Boeing atterrit à nouveau au TTO. Les avantages de la polygamie sans ses inconvénients. Les maîtresses de Bernard sont toutes les trois hôtesses de l’air, de trois pays et de trois compagnies différentes. Le tout est d’harmoniser les horaires, mais le jour où arrive chez lui à l’improviste Robert, un ami d’enfance, commence pour les deux garcons mais aussi pour la servante, une journée en totale perte de contrôle.”

C’est peut-être parce qu’il n’est pas marin que Bernard, alias Thibaut Nève, ne peut appliquer ce vieil adage de la femme dans chaque port. Pour lui, Parisien et dans les affaires, aimer une seule femme n’est pas un schéma de vie envisageable. Pour s’envoyer en l’air (je sais, elle était facile) mais sans bouger de chez lui, quoi de mieux qu’une hôtesse de l’air ? Trois hôtesses de l’air ! Janet, Juanita et Judith sont toutes les trois folles de Bernard, un peu folles aussi, rendant folle Bertha, désopilante servante campée par Odile Mathieu, qui ne sait plus où donner de la tête dans cette journée de folie.

L’amour grâce aux fuseaux horaires, pour Bernard c’est très sérieux, pour le public, c’est truculent.

Pour la seconde année, la pièce Boeing Boeing pose ses valises au TTO et croyez-moi, le surbooking risque d’arriver tellement la pièce est acclamée depuis sa création en 1969. C’est simple, Boeing Boeing est la pièce française la plus jouée au monde ! Un succès amplement mérité tant les passagers que nous étions avons ri ! Imprévus, embarras, situations delicates où s’en sortir relève de l’exploit, voilà qui va nous procurer une foule de moments, disons-le, hilarants. Comme le dit si bien Bertha, ce n’est pas une vie pour une bonne ! Peut-être, mais qu’est-ce que c’est bon pour nous!

La technique des personnages que tout oppose, est une formule qui marche. De la Grande Vadrouille avec de Funès et Bourvil, en passant par Bienvenue chez les Ch’tis ou Intouchables, au cinema comme au théâtre le choc des différences peut amener à des situations désopilantes. C’est de ce même principe mais poussé encore plus loin que dans Boeing Boeing, Bernard le Parisien fortuné et son ami Robert, homme simple d’Aix-en-Provence vont cohabiter l’espace d’une journée où rien ne va avec trois hôtesses tout autant différentes qu’eux.

Etonnement, ce n’est pas Bernard, personnage autour duquel tourne tout ce joli monde, qui fait le plus rire. Bertha, la bonne fatiguée de ce va-et-vient incessant de demoiselles, Robert impliqué malgré lui dans les problèmes de femmes de son ami ou ces trois hôtesses toutes très caricaturales apportent à la pièce un excellent rythme et une loufoquerie qui n’a pas manqué de faire rire la salle entière de nombreuses fois. Mention speciale pour Judith, alias Catherine Decrolier, excessivement drôle en hôtesse allemande. Sehr sehr lustig ! J’en ris encore.

Terminal incontournable du théâtre humoristique bruxellois, le TTO nous embarque encore une fois dans une comédie qui depuis l’époque de la Sabena fait rire à grandes larmes tous ceux qui ont pris place à bord de la vie de Bernard. Prenez vos billets au plus vite, Boeing Boeing est on time et vous ne le regretterez pas !

Décollage des représentations le 04/12 jusqu’au 31/12/2013 au Théâtre de la Toison d’Or et après une petite escale, reprise du 03/01 au 12/01/2014 au Centre Culturel d’Uccle.

Le président de la compagnie : Marc Camoletti

Le commandant de bord :  Nathalie Uffner
, metteuse en scène

Le personnel embarqué :  Myriem Akheddiou, Catherine  Decrolier, Antoine Guillaume, Odile Matthieu, Thibaut Nève et Delphine Ysaye

Prix du billet allez simple : 22€

Durée du voyage : 2h15

Plus d’information: ttotheatre.com

Tags from the story
Written By

Directeur artistique en publicité, trop occupé à faire la publicité des autres pour en faire la sienne ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *