Tout ce qui brille n’est pas d’or…

Dans La vedette du quartier, Riton Liebman revient nous livrer un nouveau chapitre de son autobiographie. Après sa relation filiale dans Liebman renégat, qui lui avait valu le prix de la critique, c’est cette fois à ses souvenirs de jeune premier qu’il s’attaque, avec pudeur et délicatesse, et un humour décalé et parfois cinglant.

Riton n’a qu’une petite dizaine d’années lorsque, lassé des bancs de l’école où il s’évertue à conserver son rang de premier cancre, il est repéré par Bertrand Blier lors d’un casting bruxellois. Au grand dam de sa mère, il va devenir l’acteur principal du film Préparez vos mouchoirs, sorti en 1978. Il côtoiera alors Gérard Depardieu, Patrick Dewaere, et Carole Laure, qui sauront se montrer généreux et lui offrir une place – temporaire – dans la grande famille du cinéma français. Porté par sa toute nouvelle notoriété, il quitte alors la Belgique pour aller tenter sa chance à Paris. Mais la concurrence est rude et la ville cruelle, et de petits rôles sans envergure en sorties orgiaques à la grande époque des Bains douches, il sera facile de se perdre…

Pas loin de 40 ans plus tard, c’est avec une autodérision non feinte et sans aucune complaisance que Riton Liebman aborde cet épisode de sa vie. La Vedette du quartier livre avec une distanciation amusée le récit rocambolesque et plein d’humour du quotidien de ce gamin devenu grand gaillard, à la fois provocateur et tout en retenue, qui déboule comme un chien sur un jeu de quille dans ce monde de faux-semblant qu’est la scène artistique parisienne. C’est à la fois drôle, sensible, et teinté d’une mélancolie douce-amère mais apaisée sur un passé révolu. Un régal sous forme de thérapie comique, premier opus d’une série de trois qui composera un feuilleton théâtral drolatique repris sous le titre générique de La Thérapie comique, et qui sera joué au Poche dans les trois saisons à venir.

La Vedette du quartier, du 25 au 28 janvier au Théâtre de L’Ancre à Charleroi

Texte et interprétation : Riton Liebman

Collaboration artistique à la mise en scène : Jean-Michel Van den Eeyden, assisté de Yannick Duret et Aurélie Alessandroni

Scénographie Olivier Wiame

Written By

Curieuse, spontanée, enthousiaste et exigeante, j'aime aller au théâtre et j'aime raconter ce que j'y vois, que j'ai aimé ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *