Brussels Unlimited

Plus de 150 œuvres livrent aux spectateurs le fruit des résidences de 23 artistes internationaux, de 1997 à 2012. Les images se situent au croisement d’une recherche artistique propre et de la rencontre d’une ville et de ses habitants. Les confrontations et dialogues entre les œuvres s’articulent en plusieurs chapitres : territoire et paysage ; ruine et passage du temps ; flânerie ; rencontre de l’autre ; intérieurs ; auto-biographie.

La Belgique vue d’ailleurs… Je dirais même plus, Bruxelles vue de l’extérieur. Quoi de plus intrigant, quoi de plus divertissant pour un Bruxellois – pas obligatoirement Brusseleir – pur souche?

C’est d’ailleurs celui-là même qui prendra probablement le plus de plaisir à visiter l’exposition. Quoique ? Les expatriés n’en seront pas moins comblés ! Car oui, dans Brussels Unlimited, il y en a pour tous les Bruxellois, echte ou d’adoption !

Pour tous mais aussi pour tous les goûts: portraits ou nature morte, mise en scène ou cliché volé, le panel est on ne peut plus disparate, ce qui permet à chacun d’y trouver son compte ! Le classement en chapitres est intéressant: il permet de retrouver un même artiste à plusieurs endroits dans l’expo, en s’amusant à chercher sa patte dans les œuvres, même si parfois un peu déroutant et problématique au niveau du suivi (surtout quand l’artiste et le titre sont mal indiqués).

Sorte de puzzle, d’énigme à résoudre dont les questions-clés sont: « où est-ce? » et « pourquoi cette photo? », le spectateur curieux en sort à la fois heureux et quelque peu désappointé de n’avoir pu toujours trouver réponses à ses questions mais avec, en contre partie, au moins un ou deux coups de cœur. Et ça, ça n’a pas de prix !

Brussels Unlimited
Du 26/06 au 28/09 à la Centrale for contemporary art, 44 place Sainte-Catherine à 1000 Bruxelles.
Prix: de 1,25 € à 5 €.

Plus d’infos sur le site de la Centrale for contemporary art.

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *