Carambolages au Grand Palais

« Votre regard et de ce fait votre imagination et vos interprétations sont sollicités« . Ainsi s’ouvre l’exposition Carambolages présentée jusqu’au 4 juillet 2016 dans les galeries du Grand Palais imaginée par le commissaire d’exposition Jean-Hubert Martin, connu pour ses expositions spectaculaires organisées notamment au centre Pompidou (telle Magiciens de la Terre, 1989). Continuant à bousculer les cadres de la pratique de l’exposition, il nous invite ici à une promenade artistique faisant libre cours aux associations d’idées, pour un voyage à travers l’histoire de l’art sans distinctions d’époques ou de lieux.

Hors ces quelques mots d’introduction, il n’y a en effet rien à lire dans cette exposition, où il suffit de se laisser guider par les cheminements entre les œuvres. Les cartels habituels sont remplacés par des tablettes numériques placées au tournant de chaque cimaise, ce sont donc celles-ci qu’il faut observer si l’on souhaite un minimum d’informations. Sinon, il faut accepter de se laisser porter par cette succession visuelle d’oeuvres éclectiques, associées par Jean-Hubert Martin dans un long fil continu sur les deux étages des galeries du Grand Palais. Les plus de 180 oeuvres choisies pour la capacité d’évocation, nous font ainsi passer d’un continent ou d’une époque à une autre. Se succèdent ainsi par exemple l’autoportrait du peintre du XVIIIe siècle Nicola van Hourbraken, qui peint en trompe-l’oeil une toile déchirée, puis un des Concetto spaziale Attese de Lucio Fontana, célèbre pour les grandes fentes coupées au milieu de ces toiles. Plus loin les épées des îles Kiribati (Océanie) hérissées de piques, voisinent avec la tronçonneuse Black & Decker de Bertrand Lavier.

En plus de ce voyage visuel, on peut se laisser guider par un audioguide d’un genre différent, qui propose une bande-son à l’exposition. Des applications de jeu en lien avec l’exposition sont aussi téléchargeables gratuitement, permettant à chacun de réaliser ses propres associations d’images et carambolages.

Carambolages

Jusqu’au 4 juillet au Grand Palais, Paris
Accès métro ligne 1 et 13 «Champs-Elysées-Clemenceau» ou ligne 9 «Franklin D. Roosevelt»

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 20h, nocturne jusqu’à 22h le mercredi.

Prix: 13 €, 9 € TR (16-25 ans, demandeurs d’emploi, famille nombreuse)

Pour plus d’informations : www.grandpalais.fr
Tags from the story
,
Written By

Passionnée en particulier par l'art, je parcours les expos de Paris et d'ailleurs... Aussi curieuse de culture en général : musiques, lectures et spectacles en tous genres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *