Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces !

C’est un fait avéré, les médias sont partout, ils nous envahissent, nous conditionnent, nous contaminent. Les offres augmentent de jour en jour à une vitesse exponentielle dans l’espoir éhonté de faire croître la demande et le pire c’est que… ça marche !

Pourtant, depuis le temps qu’on nous rabâche les oreilles avec la nocivité de la pub et de cette machine de guerre qu’est le capitalisme, toutes ces informations superflues devraient nous couler dessus comme l’eau sur les plumes d’un canard.

Il faut croire que le vieux singe qu’est l’être humain n’a pas encore atteint le seuil de sagesse qui lui permette de tirer des leçons de ses petites et grosses erreurs quotidiennes car tous les jours ses besoins augmentent sans, apparemment, qu’il s’en rende compte… C’est qu’ils sont subtils au département marketing ! En un rien de temps, on a soudainement des nécessités dont on ne soupçonnait pas l’existence, on hésite à changer de compagnie d’électricité, à acheter une nouvelle télévision ou a prendre un forfait 3G pour être au courant de toutes les nouveautés 24h/24.

Malgré tout, il existe des publicités qui, malgré l’éventuelle pertinence de leur contenu, laissent pour le moins perplexes la majorité des spectateurs.

En ce qui me concerne, j’ai toujours été perturbée par ces publicités utilisant des singes comme protagonistes comme OMO ou encore la nouvelle pub de Jim Mobile, justement, qui offre peut-être une bonne alternative aux prix prohibitifs proposés par certains opérateurs téléphoniques, sans que je puisse vraiment le dire tant ces animaux parlants me déstabilisent.

Moi, c’est la sagesse et l’humour légendaire de notre charmant cousin qui me laisse de marbre et vous, qu’est-ce qui vous perturbe vraiment dans les pubs?

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *