C’est le printemps et Médor prépare les élections

À l’approche d’une échéance électorale d’importance (le 26 mai, nous voterons à la fois pour les élections européennes, législatives et régionales), Médor aurait pu choisir la facilité et consacrer son numéro 14 « printemps » à ce sujet. Plutôt que de l’aborder de front, à grand renfort d’analyses de politologues, d’entretiens avec des candidats ou d’opinions visant à éclairer les mérites supposés de l’un ou l’autre parti, la rédaction de Médor s’est contentée de faire ce qu’elle fait le mieux, à savoir décrypter les questions sociales (qui sont souvent aussi des questions politiques) qui traversent la Belgique, en surface autant qu’en profondeur.

Comprendre donc, mais aussi proposer « une série d’électrochocs comme autant de réveils qui doivent vous/nous pousser à dire « Stop, bougeons !« , à laisser les citoyens en marge prendre leur place« . Comme le rappelle Médor,  » Une presse indépendante, dans son rôle primordial de 4ème pouvoir, se doit d’éclairer des réalités que l’on préférerait ignorer, parce que c’est de la connaissance que vient l’action. Le pouvoir d’intervention de chacun·e d’entre nous peut s’avérer gigantesque et multiforme, lorsqu’il bénéficie des vitamines d’une information bien soupesée » à laquelle le trimestriel entend bien contribuer.

Au menu de ce 14e numéro, un article sur le recyclage de nos emballages ménagers et des statistiques officielles réjouissantes… car « gonflées au botox« , une rencontre avec les présidents de la Ligue des droits humains (l’ancien, Alexis Deswaef, et la nouvelle, Olivia Venet, tous deux avocats) pour qu’il y a urgence à se (re)mobiliser, un texte sur une majestueuse piscine oubliée de Bruxelles (et fermée… jusque quand ?) cachée au sous-sol du Résidence Palace… mais aussi une affaire de corruption (comme c’est devenu une petite tradition chez Médor), un focus sur quelques boulangers et meuniers appliqués ou encore un reportage photo sur un hospice accueillant des malades d’Alzheimer.

Médor : les yeux ouverts. Trimestriel belge d’enquêtes et de récits, n° 14, printemps 2019, 17 €. ISSN : 2466-6718.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.