Charlier – Peinture de quartier

Artiste belge, non mort et autodidacte de surcroit, il me semble que Jacques Charlier mérite amplement que l’on se penche sur sa personne.
Né à Liège en 1939, Jacques Charlier expose pour la première fois avec ses « peinture abstraite / collages. » en 1962 à Anvers et travaille actuellement sur un projet de reportage sur l’art contemporain européen. Son oeuvre est clairement à rapprocher de celle de Broodthaers. En effet, tous deux centrent leur travail sur l’art contemporain et le langage usant allègrement de l’art de la mise en scène. Un exemple des plus parlants reste ses « plinthures » des années 80. Jouant sur les termes « plinthes » et « plainte », ce sont des toiles satiriques de divers courants de peinture du 20ème. Ces oeuvres pour le moins particulières se voient agrémentées de petites sculptures en pâte à modeler, d’acteurs vivants, de meubles ou d’autres objets. A partir de ces toiles, il critique le monde artistique qui s’enferme, qui cherche à surdéfinir l’art et à le vénérer.
Parmi ses toiles, Peinture de quartier date de 89. Aux airs cubiques à travers son découpage géométrique et ses tons duochromes, nous retrouvons la recherche du langage par l’adjonction de termes parsemés ça et là sur la toile. Une toile plus ordinaire, plus sobre parmi une oeuvre pour le moins extravagante mais qui se laisse apprécier en toute  simplicité.
Enfin, à travers sa peinture, Charlier cherche avant tout à nous exposer ses opinions et veut absolument nous prouver qu’il a compris l’image mensongère que reflète le monde et en cela, il s’inscrit bel et bien dans la lignée des artistes belges « qui dérangent » en compagnie d’Ensor, Magritte et Broodthaers.
Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *