Le Chat passe à table – P. Geluck

Cela fait un mois que Le Chat se balade, de table en table, de mains en mains, de rire en sourire. 19 tomes déjà – n’en déplaise à nos amies les souris – le Chat prend ses aises. Après tout, il peut bien se le permettre, n’est-ce pas? Le privilège de l’âge (93 tout de même) et du succès…

Car il est de notoriété publique que le Chat, malgré ses quelques kilos en trop, a un succès fou ! Auprès des femmes et des hommes, d’ailleurs. Partout où il passe (pour peu qu’il ne reste pas coincé), il déchaîne éloges et commentaires généreux. Que demander de plus si ce n’est quelques caresses, un peu de croquettes et que le 20 soit un aussi bon cru que les précédents ?

Bon, ok, c’est vrai que mes calembours et jeux de mots n’atteindront jamais le niveau du félin mais, vous remarquerez que j’fais de mon mieux, hein?

Bref, Le Chat passe à table et ne respecte rien. Oui mais comment ça se passe? Comme un cheveu dans la soupe ou un délicieux velouté? 

Pour ma part, je dois avouer que j’étais très enthousiasmée par l’originalité du format de l’album. Le coffret fait effet de gros ruban rouge autour du cadeau de Noël avant l’heure que sont les deux volumes généreusement offert par M. Le Chat. Cerise sur le gâteau? La Gazette qui apporte un décalage avec le monde de la BD et ouvre la voie à l’ironie et l’humour des deux bouquins qui nous attendent sagement.

Mais Geluck ne s’est pas arrêté là. Car Monsieur a le souci du détail, il va jusqu’à contrepéter dans les numéros de page. Oui, oui. Ce qui pose problème pour les blondes mononeuronales comme moi car lire les blagues en bas de pages et celles qui sont en pleine page (déjà qu’il y en a souvent deux), c’est pas si simple. Mais peut-être est-ce une manière de nous perdre, qui sait? Rusé comme un renard, ce Chat ! 

En ce qui concerne les gags, le Chat.19 est relativement fidèle à lui-même. Ironie, surréalisme à la belge, cynisme sont toujours au rendez-vous. De remarques judicieuses en conseils avisés, le Chat continue à nous faire rire (ou sourire pour les plus pinces-sans-rire d’entre nous).

 image3
91PcKJxuQ9L

Et comme il l’a très justement dit, il ne respecte rien. Au point que se mêlent à ses planches habituelles gags salaces, politiquement pas toujours corrects et sexuels.

157_03_le-chat

4468949_6_0d80_un-dessin-extrait-de-le-chat-passe-a_f786e7c10726912e574781618f322177

Bref, veel plezier, comme dirait l’autre, à la lecture de ces deux volumes, si ce n’est certains gags qui ne m’ont pas semblé si évidents à décrypter voire pas spécialement drôles.

4464009_6_af85_un-dessin-extrait-du-chat-passe-a-table-de_de41a50cad211257466549e116af5347

Mais peut-être est-ce simplement moi qui manque d’humour… !

Le Chat passe à table, P. Geluck, disponible aux éditions Casterman

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *