Votre check-list mode pour le printemps

Le printemps est enfin là ! Vous pouvez officiellement remballer votre doudoune et votre maxi écharpe cache-suçon. Mais que porter pour être en accord avec la saison ? Suivez le guide !

1) On passe aux vestes de mi-saison

Il s’agit selon moi de l’exercice de style le plus agréable de l’année, alors ne vous privez pas pour ressortir votre perfecto en cuir, vos blazers ou votre trench ! Autant vos vestes d’hiver rajoutent difficilement une plus-value à ce que vous portez en-dessous (bah oui, avec votre parka fermée, on ne peut pas admirer votre chemise de bûcheron), autant vos vestes de mi-saison permettent de créer un twist : vous pouvez par exemple dévergonder une robe col Claudine avec un blouson de biker ou rendre élégant un T-shirt loose grâce à un blazer. (Ces deux dernières vestes ne se portent pas fermées, au cas où vous auriez encore un doute.) Et en cas de journée fraîche, on ne ressort pas son manteau d’hiver, mais on porte un haut un peu plus chaud sous sa veste de mi-saison ou on rajoute un foulard. Capito ?

Je me permets d’insister : profitez bien de ce moment de l’année car bientôt, rajouter une veste à votre tenue impliquera de suer autant qu’après un cours de zumba. Donc mi-saison = saison bénie.

vestes

2) On dit (doucement) au revoir à ses collants opaques noirs

Autant le point 1 m’emballe, autant le point 2 ne me réjouit pas. Mais malheureusement, passé 20 degrés, cet accessoire magique qui donne l’illusion de super gambettes a l’air un peu ridicule. On sort donc encore ses collants noirs opaques lors des journées les plus grises, mais on commence à chercher des alternatives telles que les collants plumetis. L’avantage : ils permettent de ne pas se les geler, mais aussi d’éviter l’extrême inverse, tout aussi ridicule : se balader jambes nues à la mi-avril.

Attention, plus le temps se réchauffera, plus vous serez tentée de porter des collants chair. Du moins jusqu’à l’arrivée de l’été qui vous donnera juste envie de sortir en tongs et poum poum short (dans un monde imaginaire où vous auriez le corps de vos rêves, bien sûr). Pour celles qui ne connaissent pas encore mon avis sur la question, je ne crois pas qu’il faut interdire ces collants que Cristina Cordula vomit, parce que parfois, on n’a pas vraiment le choix (sortir jambes nues = cailler sa race ; collants noirs ou de couleur = gros sabotage de tenue). Mais tant qu’on peut, on évite.

e1a45a8f51931624ee3c126666404feb

3) On porte des chaussures de couleur claire

On s’accordera toutes pour dire que le moment de ressortir ses sandales n’est pas encore venu. Mais rester enfermée dans ses boots en cuir noir du lundi au dimanche n’est pas l’idéal non plus. Investissez donc dans des chaussures fermées au look printanier telles que des bottines camel, des baskets flashy ou blanches (ouais, tout le monde en porte et je trouve que ça fait un peu « suiveur », mais c’est quand même pratique pour la saison) ou encore des slippers à motifs.

4) On porte des couleurs printanières

Peu importe les modes, chaque saison possède une série de couleurs qui sont particulièrement harmonieuses avec la luminosité ambiante. Au printemps, on délaisse les couleurs sombres de l’hiver pour plus de fraîcheur. Exemples :

  • On investit dans un slim rose plutôt que bordeaux.
  • On porte un T-shirt blanc au lieu d’un noir en guise de « pièce neutre » de la tenue.
  • On troque ses yeux charbonneux contre un maquillage plus frais, comme une bouche corail.
  • On essaye de rajouter, au moins par touches dans ses tenues, des it-couleurs du moment : rose ou bleu pastel, lilas, corail… Du coup, même en robe noire, on n’a pas l’air déphasée.

serena-van-der-woodsen-mobile-wallpaper
5) On privilégie les matières légères

L’idée n’est pas de déjà sortir en petite robe en coton, mais plutôt d’abandonner les matières trop lourdes et hivernales. Exemples :

  • On délaisse sa grosse écharpe en laine qui bouloche (elle peut sûrement faire un tour à la machine, d’ailleurs… voire à la poubelle si elle a bien vécu) au profit de foulards imprimés.
  • Si on cherche à investir dans un sac « pour tous les jours », on évite les modèles 100% noirs, en cuir épais.
  • On préfère une robe en matière fluide à un modèle en néoprène, une veste de kimono à un blazer en velours, etc.

 

Written By

Clara, la vingtaine avancée, passionnée de style, voit la mode comme un moyen de se mettre en valeur et de se sentir mieux dans sa peau. Dans la "vraie vie", travaille comme copywriter et community manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *