Chez Oki

Oki, vous ne connaissez pas Oki? Un japonais aux airs sympathiques qui, passionné de gastronomie française, vous propose le couvert presque tous les jours dans son antre diablement bien situé à Bruxelles, entre la place Flagey et l’avenue Louise, ça ne vous dit rien ? Qu’à cela ne tienne, on vous le présente !

Premièrement, chez Oki, c’est plutôt cosy. Un petit jardin zen, des tables en toute proximité, une salle généralement bondée, des serveurs très demandés… Si vous n’aimez pas être entourés, un conseil : soyez les premiers arrivés car qui sait qui seront vos voisins !

Deuxièmement, entre Oki et la cuisine, c’est plutôt fusion… nel. Ses mets sont généralement fins, délicats mais aussi délicieusement originaux, agrémentés d’une petite touche d’orient à la fraîcheur et à la volupté plus que savoureuse. Ainsi se mélangent avec classe nos incontournables foie gras, veau, carotte, saumon, nougat aux saveurs nippones du thé vert, du gingembre, du sésame ou même du wasabi, pour le plus grand plaisir de nos papilles gustatives.

Bien sûr, comme toujours, le talent a un prix… Ainsi, si vous n’avez pas l’occasion de profiter des prix démocratiques du lunch (de 8 et 15 €) mais que vous vous sentez d’humeur aventureuse, délaissez donc la carte – qui n’est, de toute manière, pas bien longue – et faites confiance au chef en préférant le menu « les yeux fermés », très judicieusement ajustable à votre estomac (libre à vous de prendre le 3 services à 30 € mais aussi 4 à 40 ou 5 à 50), dont la composition ne vous est révélée que lorsque le serveur vous sert…non sans élégance, d’ailleurs.

Bref, si vous aimez les bonnes choses et que vous n’êtes pas du genre à regarder à la dépense, Chez Oki se doit d’être immédiatement et sans hésitation sur la liste de vos prochaines destinations gastronomiques, Ok…i *?

* Ohohoh !

Article publié sur SobusyGirls.

62 rue Lesbroussart – 1050 Ixelles

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *