Chouhuihui, des bijoux pour l’hiver

J’ai eu l’occasion de rencontrer, il y a quelques mois, une jeune femme bruxelloise étonnante, tout autant que le nom de la marque de bijoux qu’elle a créée: Chouhuihui.On a parlé d’Alexia Stoop dans les pages jeunes entrepreneurs du Métro et de la DH, de ses bijoux du Gaël au Elle Belgique, et, chaque fois, ressort ce même sentiment de passion et de bonne humeur, d’élégance et de délicatesse, presque d’un autre temps, et à la fois terriblement contemporain.

Elle appelle ses bijoux de la Haute Fantaisie, « Haute », parce qu’elle veut que ses pièces soient uniques ou en série très limitée, avec des finitions parfaites, « Fantaisie » parce qu’elle utilise des pierres semi-précieuses et quelquefois des matière de récup’ qu’elle met en lumière au gré de son inspiration.

Et le plus intéressant dans tout cela, c’est que son éthique à elle, c’est le bijou accessible à tous. Ses prix ne sont donc pas excessifs, et elle en garde le contrôle en ne vendant presque qu’exclusivement sur Internet.

Sa collection d’hiver 2012-2013 fait tout à fait boudoir, et avec le froid qui nous tombe déjà dessus, ça donne terriblement envie de se fondre dans cette volupté du confort et du textile, du style et du raffinement.

Jetez un œil sur son site et dites-moi ce que vous en pensez!

Tags from the story
Written By

Attachée de presse bruxelloise, j’ai décidé de vous faire partager tout ce que je sais grâce à mon métier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *