Collants : les DO & DON’Ts

Les collants sont incontournables, surtout en cette saison! On ne les considère pas toujours comme un accessoire, mais même la plus basique des paires mérite d’être choisie avec soin! Petit tour d’horizon…

Les collants opaques noirs

 

collants-noirs
Jessica Alba et son bon goût éternel.

 

Il s’agit d’un basique indispensable, qui met TOUTES les jambes en valeur! Moderne et résistant (je conseille ceux de chez HEMA ou New Look), il est aussi bien adapté aux tenues habillées que décontractées. Je regrette juste qu’on ait l’air ridicule quand on en porte en juillet.

Les collants transparents noirs

 

Tout va à la Victoria’s Angels!
Tout va à la Victoria’s Angel!

 

Si Miranda Kerr, les porte plutôt bien (en même temps, qu’est-ce qui ne lui irait pas?), ces collants sont loin d’avoir ma préférence (ni celle de Cristina Cordula, donc je ne raconte pas de bêtises). Pourquoi?

  • Ce n’est pas très moderne.
  • Ça ne grossit pas forcément, mais ne met pas la jambe en valeur non plus.
  • C’est fragile, et dès que le voile du collant présente des défauts, ça fait plouc.
  • Avec une mini-jupe, ça manque de classe (à moins d’avoir peu de chair à cacher, comme Miranda)

Conclusion: en journée, prenez d’office du opaque, et en soirée, si vous voulez quelque chose de plus sensuel, optez pour les collants que je présente dans le point suivant. (Petite exception pour celles qui ont des gambettes de mannequin, une paire de collants nickel en leur possession, et qui sont de sortie.)

Les collants sexy

collants-sexy

Il s’agit des collants noirs en dentelle, plumetis, ou « couture ». Originaux, mais pas excentriques; sexy mais pas vulgaires: on les adore! Si les collants plumetis (= à petits pois) s’accommodent assez bien avec une tenue de jour, on garde les autres pour nos sorties. Personnellement, je les trouve tellement charmants que je les envisage sur tous types de jambes (mais je conseille toujours l’opaque quand on porte du très court).

Rentrent aussi dans cette catégorie les collants résille, mais ceux-ci sont à manipuler avec précaution sous peine de faire péripatéticienne des années 2000.

Les collants de couleur

 

Le personnage Blair Waldorf, jamais en pantalon, maitrise parfaitement le port du collant de couleur.
Le personnage Blair Waldorf, jamais en pantalon, maîtrise parfaitement le port du collant de couleur.

 

Les collants de couleur, c’est la bonne idée pour rendre une tenue originale sans en faire des tonnes. Je distinguerais cependant trois catégories:

  • Les collants opaques de couleur foncée (bleu marine, marron…): ils conviennent à tout le monde, et sont une excellente alternative aux collants opaques noirs dans le cas où la couleur du collant est appropriée à la tenue. (Les collants foncés transparents ne sont même pas à envisager parce que c’est MOCHE.)
  • Les collants de couleur flashy (l’opaque est à nouveau de rigueur): Ça peut être très joli, mais ça attire clairement l’attention sur vos jambes. A vous de décider si vous le souhaitez ou non… Deux manières de les porter :
    • En camaieu : Il s’agit de l’option la plus safe car elle évite les démarcations trop violentes (et potentiellement peu valorisantes) dans votre tenue. Exemple : des collants turquoise avec une robe bleu Klein, une veste et des chaussures bleu marine. Attention cependant à ne pas faire trop monochrome en tranchant par exemple avec de gros bijoux dorés.
    • En « accessoire » : Comme Blair Waldorf avec ses collants rouges, vous optez pour une couleur qui tranche avec le reste de votre tenue. Il faut cependant de bonnes aptitudes modesques pour réussir un look pareil car ça peut vite faire bizarre (une tenue trop sobre où on ne voit que les jambes) ou peu raffiné/trop évident (un look bicolore où on porte quelques accessoires de la couleur de son collant et du noir pour le reste).
  • Les collants blancs ou pastel: Très difficiles à porter car ils grossissent. Par ailleurs, ça fait très « jeune fille modèle », donc on les utilise plutôt dans une tenue preppy. Mais si vous les portez bien, vous gagnez au moins dix points sur l’échelle fashion!

Les collants fantaisie

 

Miley Cyrus avant d’être un déchet, Jessie J et Koutney Kardashian
Miley Cyrus avant d’être un déchet, Jessie J et Koutney Kardashian.

 

Catégorie cousine de ce que je nomme les « collants sexy », elle comprend tous les collants originaux par leurs imprimés. Difficiles à dompter, ils attirent aussi l’attention sur les jambes. Si Miley Cyrus maîtrise parfaitement le look grunge mais sexy avec son collant imitation porte-jarretelles, que Jessie J affiche une originalité de bon goût avec ses jambes félines (porter son plâtre avec classe: respect), la tenue de Kourtney Kardashian me laisse dubitative. Ses jambes captent toute notre attention et nous empêchent d’apprécier son ensemble preppy. Tout cela reste subjectif, hein, mais vous voyez où je veux en venir…

Conclusion: soyez sûre de votre coup, ou préférez une originalité plus discrète (exemple : des collants plumetis avec des petits cœurs à place des pois)… ou restez fidèle à votre fameuse paire de collants noirs opaques.

Les collants en laine

 

Dans Gossip Girl, Blair n’est pas la seule accro aux collants.
Dans Gossip Girl, Blair n’est pas la seule accro aux collants.

 

Les collants en laine tiennent peut-être chaud, mais ils grossissent la jambe! Et je ne vous apprendrai rien en déclarant que c’est peu sexy. Bref, à réserver aux filles aux jambes très fines (voire uniquement à celles qui ont besoin de « remplumer » leur silhouette), et uniquement pour créer un look casual.

Les collants chair

 

Kate Middleton, la perfection.
Kate Middleton, la perfection.

 

En théorie, c’est IN-TER-DIT. Mais la théorie est faite pour les livres et je peux vous assurer qu’il y a des situations où on est bien contente qu’ils existent (dans les mois trop chauds pour que les collants opaques noirs soient une option) :

  • Genre en mai ou septembre, quand il fait trop frais pour se balader jambes nues, mais où les collants noirs font tache.
  • Quand on a la jambe trop pâle (pas eu l’occasion de mettre de l’autobronzant ou qu’on n’arrive pas à en appliquer sans faire orange) ou des petits défauts (veines apparentes, etc).

Il faut cependant respecter quelques règles:

  • Choisir une paire fine (style les 20 deniers de chez HEMA), non brillante et un seul ton plus foncé que sa carnation.
  • Ne pas montrer qu’on porte des collants, donc on porte des chaussures dont le bout et le talon sont fermés (pas des sandales, quoi).

Et si vous doutez de vous, rappelez-vous que Kate Middleton, reconnue pour sa classe, enchaîne les apparitions en collants chair.

Sur ce, je propose de retourner à nos jeans pour changer de sujet. See you next week!

 

Written By

Clara, la vingtaine avancée, passionnée de style, voit la mode comme un moyen de se mettre en valeur et de se sentir mieux dans sa peau. Dans la "vraie vie", travaille comme copywriter et community manager.

2 Comments

  • Saison des collants bonjouuuur!
    Je suis une serial flêcheuse mais ça ne me décourage pas pour autant! J’ai une question pour toi, Les bas fantaisie, Ca se porte avec des robes à motifs ? J’ai une très jolie robe noire avec des fleurs et je me demandais si j’allais pas faire un gros faux pas en portant des bas avec des motifs complètements différents (des tas de lignes dans tous les sens, par exemple). Je sais qu’il est parfois de bon gout de mixer tant les matières que les motifs mais on est parfois jamais loin d’une grosse erreur de style…
    Tiens et je suis dans un dilemme de taille avec les bottines UGG (ou imitation dans une autre marque, mais pour qu’on se comprenne)…J’ai toujours été assez contre, plus pour le tord qu’on fait aux animaux pour que les pieds de fashionistas soient au chaud (et en sueur) que pour le style qui me laisse encore perplexe. Ca te fait un pied de hobbit et par le même coup ça donne l’impression d’une jambe fine. El »gant ça ne risque jamais d’être mais en tout acheteuse compulsive que je suis et sujete aux pulsions, je suis à deux doigts d’en faire acquisition sans pouvoir me promettre de les porter hors de chez moi, et en ce cas autant acheter des pantoufles chez Shoe Discount… alors peut-être peux me dire si c’est un item à avoir et aussi comment le porter sans faire patate de combat? MERCI!!! 😀

  • Hello !

    C’est Clara, l’auteure de l’article ! 🙂

    Pour répondre à ta première question : c’est au cas par cas. Comme tu le dis bien, soit le résultat est génial, soit c’est une catastrophe. Si tu n’est pas sûre de ton coup, contente-toi de porter des collants opaques noirs : c’est une valeur sûre ! En plus, ça amincit et ça ne risque pas de flécher 😉 Et si tu te sens l’âme plus aventurière mais que tu as tout de même peur de commettre un fashion faux-pas, mixe ta robe à fleurs avec des collants originaux, mais pas trop. Genre des collants plumetis (= à petits pois) et évite la surenchère de messages (pas besoin de rajouter des boucles d’oreilles « hiboux » et un manteau d’une couleur qui n’a rien à voir).

    En ce qui concerne la question des bottines style UGG, il ne s’agit certainement pas d’un basique. Je te déconseillerais de dépenser une somme conséquente là-dedans, d’autant plus que leur heure de gloire modesque était il y a quelques hivers. Mais si cet achat te titille, tu peux néanmoins acheter une paire à moindre prix et la porter dans des occasions super relax genre une aprem papotage chez une copine. Mais sache que ce genre de bottine qui coupe le mollet n’affine pas tant que ça la jambe…

    Voilà, si tu as d’autres questions, n’hésite pas ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *