Le Come back de Notre Dame de Paris

Notre Dame de Paris, la célèbre et mythique comédie musicale inspirée par l’œuvre de Victor Hugo, créée en 1998 par Luc Plamondon (auteur et parolier) et Richard Cocciante (compositeur), est actuellement de retour au Palais des Congrès à Paris avant une tournée dans toute la France en 2017.

Si ce retour s’annonçait un peu risqué et opportuniste, il n’en est rien, le spectacle est tout aussi sublime et monumental que l’original. C’est une magnifique (re)découverte musicale qui respecte l’esprit des débuts !
18 ans après sa création originale, les refrains cultes et entêtants de cette comédie musicale française traduite dans neuf langues et exportée dans le monde entier, résistent à l’usure du temps et enchantent toujours autant le public. De la chanson phare Belle, un des plus beaux moments du spectacle qui a définitivement marqué son histoire, jusqu’au Temps des Cathédrales ou encore Vivre, les grands tubes sont de retour.

Dans cette nouvelle version qui se veut fidèle et identique à l’originale, pas de Garou ou de Patrick Fiori, ni de Julie Zenatti ou d’Hélène Ségara mais une nouvelle génération de chanteurs. A l’exception de l’emblématique Daniel Lavoie qui reprend, du haut de ses 67 ans, le rôle du prêtre Frollo (chacune de ses apparitions sur scène suscitent les acclamations du public), c’est un tout nouveau casting qui exécute les chorégraphies et interprète les célèbres tubes.

Ce qui impressionne dans ce nouveau casting, c’est le mimétisme parfait des voix, véritables sosies aux voix du casting original. Il suffit de fermer les yeux pour se retrouver en 1998…

Hiba Tawaji, la candidate demi-finaliste de la saison 4 de « The Voice« , est Esmeralda (après Hélène Ségara) l’irrésistible objet de désir. Une envoûtante bohémienne, tour à tour bouleversante, hypnotisante et solaire à laquelle la chanteuse (dont la voix donne des frissons) apporte une touche orientale. L’ingrat Phoebus, jeune chevalier charmé par Esmeralda, est incarné par Martin Giroux (après Patrick Fiori), demi-finaliste de la Star Academy en 2004. Alyzée Lalande, vue dans la série Plus Belle La Vie mais aussi dans Le Bal des Vampires, est Fleur de Lys. Angelo Del Vecchio avec sa voix aussi rauque que Garou, interprète Quasimodo.

Si le casting est quasiment renouvelé, en coulisse, on retrouve la même équipe : les chorégraphies de Martino Muller (mention spéciale à la troupe des danseurs et acrobates !) et la mise en scène (et son imposant décor) est de Gilles Maheu, qui avait obtenu la Victoire du Meilleur Spectacle. Les costumes modernisés sont quant à eux ceux de la styliste Fred Sathal.

Notre Dame de Paris reste une œuvre intemporelle, plus que jamais d’actualité , où la question des «  sans-papiers » reflète notre société.

Avec son casting 100% « made in télévision », ce revival, révélateur de nouveaux talents, devrait sans aucun doute, en plus des nostalgiques, conquérir une nouvelle génération !

Au Palais des Congrès à Paris jusqu’au 8 janvier 2017.
En tournée dans toute la France à partir du mois d’avril 2017.
Pour réserver c’est ici

Tags from the story
Written By

Atteinte de cinéphilie aiguë, Lorraine Lambinet, fille de projectionniste, a passé son enfance dans les salles obscures. Titulaire d'une Maîtrise Arts du Spectacle et Écrits Cinématographiques, elle a touché à tous les domaines du 7ème Art aussi bien à la programmation (Festival Quais du Polar, Courts du Polar), l'exploitation (Projectionniste), la réalisation (Assistante réalisatrice) ou la production (Assistante de production long-métrage ). Aujourd'hui, elle est Directrice d'un cinéma en région parisienne.

1 Comment

  • I had ever seen the original work, but had seen the CD, and heard the music. It is a work of art!

    I have now been to France, and have seen this six times!! Incredibly so, and I could see it again..
    It is an unforgettable and spectacular, musical. You must go and see it, will not be disappointed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *