Comment conserver un bronzage à faire pâlir ses collègues de bureau

20 conseils pour entrer dans l’automne en beauté. Ce petit ouvrage à transporter partout se lit très vite et très facilement.

En réalité, il s’agit plutôt d’un guide pour se sentir bien dans sa peau, garder le moral, s’occuper de soi, ses mains, ses pieds, ses dents, ses cheveux, etc.

Au final, nous n’apprenons pas grand chose pour conserver notre bronzage – utiliser les bonnes crèmes, s’exposer à chaque rayon de l’automne et quand il n’y en a plus, un petit coup d’autobronzant fait toujours plaisir. Mais c’est un livre positif et plein de bons sentiments.

Il y a quelques trucs et astuces et « recettes miracles », mais ils concernent surtout l’entretient de son corps de manière globale.

La conclusion serait que pour garder son bronzage, pas de solution miracle, bien s’hydrater et une petite couche d’autobronzant à la fin de l’automne. Moi qui rêvais d’y découvrir un secret millénaire transmis de génération en génération par les recettes de grand-mères, quelle déception…

Comment conserver un bronzage à faire pâlir ses collègues de bureau, de Caroline Balma Chaminadour, Marabout, 94 p., 3,5 €.

Tags from the story
Written By

Sophie Doyen est une passionnée de théâtre et d’enseignement. Après des études de Langues et Littératures Françaises et Romanes à l’ULB, elle étudie aux Cours Florent à Paris. Elle y monte « Le Suicidé » de Nicolaï Herdman (mise en scène et rôle de Macha) et joue dans plusieurs opérettes. De retour à Bruxelles, elle participe à plusieurs courts et moyens métrages, se forme pour devenir coach d’improvisation et s’intéresse à la pédagogie autour des arts de la scène. Actuellement, elle est professeur d’art dramatique, joue dans la création « Le Cirque des femmes » et se forme en chant, guitare et expression corporelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *