Concours – Déjà le 4e Médor !

En un an d’existence, cet automne c’est (déjà !) la sortie du 4e Médor, qui peut désormais être acheté dans un nombre grandissant de librairies, mais aussi dans des endroits plus atypiques, comme les Oxfam-Magasins du Monde (en tout cas celui près de chez moi, je n’ai pas été vérifier dans les autres) ou au Café littéraire Parade. Un véritable réseau de distributeurs locaux, en somme… Culture Remains profite de cette occasion pour vous proposer un petit concours afin de vous en gagner un exemplaire !

Pour participer, c’est simple :

(1) aimez ce post (l’original, sur notre page Facebook)

(2) aimez la page @Culture Remains

(3) aimez la page @Medor

Fin du concours le 15 octobre à midi.

medor-4-sommaire-1

Au sommaire de ce 4e Médor se trouve notamment une enquête sur ces étudiants, belges et français notamment, qui partent étudier la médecine en Roumanie, où l’accès aux études (en français !) est plus facile, avant de revenir diplômés dans leur pays, en remerciant l’Union européenne au passage. Médor ne s’est pas trompé vu l’actualité récente (que l’on pense à Caterpillar ou à ING), postérieure à la confection du numéro, en consacrant un article au dumping social dans le secteur de la construction et un autre aux difficultés rencontrées suite à la fermeture, en 2013, d’une part importante des activités liégeoises d’ArcelorMittal. Plus réjouissant, on en apprend plus sur le féminisme, le retour du loup dans les forêts wallonnes et… sur l’Atomium, que l’on peut désormais légalement prendre en photo !

medor-4-sommaire-2Médor : les yeux ouverts. Trimestriel belge d’enquêtes et de récits, n° 4, automne 2016, 17 €. ISSN : 2466-6718.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *