Daily Bifff 9/4: Les lois de la robotique d’Asimov par Gabe Ibanez

Le Bifff continue avec une programmation qui va puiser ses scénarios dans les peurs de populations provenant des quatre coins du globe. Les films à l’affiche ce jeudi proviennent d’un peu partout: Australie, Corée du Sud, Canada, Irlande, USA, Argentine, France et Espagne.

babadook

Le premier long métrage qui a retenu notre attention n’est autre que The Babadook de Jennifer Kent. Ce film a gagné le prix du public au festival de Gerardmer… en 2014. On s’est d’ailleurs étonné de ne pas le voir l’an dernier au Bifff. Ceci explique probablement sa programmation assez tôt dans la journée.

Ensuite, vous pourrez suivre un banlieusard parisien qui vend de la came et qui doit sauver sa peau dans une production où la tension sera palpable du début à la fin. Le film français Dealer de Jean-Luc Herbulot , après s’être fait remarquer par des courts métrages de grande qualité comme Stabat Mater ou Concurrence déloyale, est le premier long métrage de ce réalisateur prometteur né en 1983. Ses courts métrages m’ont tellement enthousiasmé que je ne manquerai pas son premier film qui s’annonce comme un des premiers gros shoots d’adrénaline de ce Bifff cuvée 2015. Quelque chose me dit qu’on entendra encore parler de ce réalisateur dans le futur. Verdict en fin d’après-midi ce jeudi.

Ceux qui veulent enchaîner pourront filer en salle 1 juste après Dealer pour Haemoo de Shim Sung-Bo et ses pêcheurs sud-coréens. Les spectateurs auront certainement droit à un thriller intense et atypique comme le cinéma sud-coréen nous y a habitués depuis quelques années déjà. Car oui, les films made in Seoul épargnent rarement le spectateur qui se rend au cinéma… ni les acteurs qui jouent dans le film d’ailleurs!

Les fans de dystopies et d’Isaac Asimov ne résisteront pas à cette réalisation qui affirme les lois de la robotique. Nul robot ne peut nuire à quelque forme de vie que ce soit. Nul robot ne peut se modifier lui-même ou modifier un autre robot…

466816En soirée, nombreux sont ceux qui se rendront dans la grande salle pour découvrir Automata avec Antonio Banderas. Gabe Ibanez ravive le mythe de la fin de la civilisation et de la cohabitation avec les robots. Les fans de Harry Seldon comme moi-même ont hâte de voir un film de robot intelligent, et ce même si la critique semble mettre plus en avant l’esthétisme du film que son originalité ou ses dialogues. Le réalisateur lui-même dit qu’il a voulu réaliser un film comme on les faisait dans les années septante.

Si vous allez au Bifff pour avoir des sueurs froides dans le dos et avoir un sentiment d’étouffement qui vous prend la gorge, je vous conseille par contre d’aller crier devant From the Dark de Connor McMahon qui avait déjà allumé le Bozar en 2013 avec Stitches et son clown psychopathe.

FromtheDark333

The Editor de Adam Kennedy & Matthew Brooks clôturera la soirée dans la tradition des Troma  avec de l’absurde, du gore et tout ce qu’il faut pour satisfaire les abonnés du Bifff ou autres amateurs du genre. En plus, c’est le film canadien du jour. Autant dire que ça promet, d’autant plus que le public commencera à être en forme après trois jours de festival dans les jambes. Plus que 10 jours avant la closing…

Horaire des films:

The Babadook

09/04/2015 | 14:00 | Cine 2 | 93′

Dealer

09/04/2015 | 16:30 | Cine 2 | 75′

Haemoo

09/04/2015 | 18:00 | Cine 1 | 111′

Automata

09/04/2015 | 20:00 | Cine 1 | 109′

From the Dark

09/04/2015 | 21:30 | Cine 2 | 90′

The Editor

10/04/2015 | 00:30 | Cine 2 | 99′

Pour plus d’infos: 

http://www.bifff.net
http://www.bozar.be

Tags from the story
,
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *