Daniel Tammet : la belle chanson des mots

D’aussi loin que je me souvienne, les mots ont toujours été pour moi des nœuds de beauté et de mystère.

J’ai découvert Daniel Tammet lors de son passage dans l’émission La Grande Librairie il y a quelques semaines, pour la présentation de son nouveau titre Chaque mot est un oiseau à qui l’on apprend à chanter.

Autiste asperger doué de synesthésie, capable de réciter de mémoire les 22154 premières décimales du nombre pi, cet Anglais polyglotte est considéré comme l’un des 100 génies vivants. Originaire de la banlieue de Londres, il n’a jamais considéré la langue de Shakespeare comme sa langue maternelle. Car sa langue à lui, ce sont les nombres : chaque mot lui évoque un nombre, qui possède une forme, une couleur et parfois un mouvement. Ainsi,  362 correspond à l’action de manger ; 89 est bleu sombre, comme un ciel de tempête, d’une texture perlée, avec un mouvement vacillant, tourbillonnant vers le bas et qu’il interprète comme étant la neige.

Lorsqu’un pareil génie décide de se pencher sur les secrets du langage, cela ne peut  augurer que du bon. C’est dans un voyage fascinant autour des langues que Daniel Tammet nous entraîne. A la fois autobiographique et instructif, ce récit est certes un peu exigeant – on ne le lit comme un « simple livre » – , mais il est écrit de manière naturellement fluide et tout à fait accessible. Au fil de 15 chapitres, on y suit l’auteur dans ses réflexions et pérégrinations autour du langage. De l’Islande au Kenya, en passant par le Mexique, l’auteur nous relate ses rencontres avec des personnes étonnantes, lambdas ou érudits, qui révèlent des aspects linguistiques à la fois anecdotiques et captivants : des règles de espéranto, de l’influence de la nature sur l’aztèque, de la réanimation du mannois, de la poésie de la langue des signes … et une réflexion sur le pouvoir des mots : les mots transforment-ils le réel ? Quelle est l’incidence des nouveaux moyens de communication sur le langage ? Comment la traduction de la Bible, selon les différentes langues, remanie-t-elle l’Histoire universelle ? …

Daniel Tammet est passionnant à lire, comme un professeur l’est à écouter lorsque ses cours vous apprennent réellement quelque chose. Cette lecture passionnera les amoureux des langues et les personnes sensibles aux aspects linguistiques, notamment les traducteurs.

Chaque mot est un oiseau à qui l’on apprend à chanter, Daniel Tammet, Editions Les Arènes, 300p, 19.80€

Tags from the story
Written By

Coordinatrice éditoriale pour Culture Remains, j'use aussi de temps à autres de ma plume. Culturellement plutôt classique, je reste toujours ouverte à d'autres horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *