Dansons ensemble!

Il serait plus que temps de réhabiliter l’éclectisme et le respect de la danse dans les « dancing ». En effet, ces endroits devenus des boîtes de thons prêts à mordre à l’hameçon du premier requin venu ne ressemblent plus à rien. Non seulement la musique est répétitive et lassante pour la plupart du temps, les DJ’s ne sont pas toujours des plus plaisants mais, en plus, cela ressort plus de l’effet sardine qu’autre chose. Pour peu qu’il y ait quelques baleines échouées et des maquereaux à la recherche de plancton impressionnable et c’est bon, on a fait le tour de la zoologie marine.

Les cours de danse sont lassants, parce que bridant l’imagination, le langage naturel du corps. Surtout quand ce sont des cours de sport visant à faire perdre quelques malheureuses calories en se divertissant plus qu’à former d’éperdus amoureux de la danse. Mais ce n’est pas tout. Les « vrais » cours de danse, eux, sont chers, très techniques et de nouveau restreints à un seul type de danse. Classique? Contemporaine? Hip Hop? Salsa? Okay. Et les vieux trucs que plus personne n’écoute sauf moi et quelques iconoclastes? On danse plus dessus? C’est fini? T’es Out ma vieille, fallait naître 10 à 40 ans plus tôt.

Pour le moment, ma salle de bain fait office de salle de danse mais peut-être qu’un jour, on retrouvera des soirées dansantes, passant de la musique de toute époque et dont le but sera essentiellement de prouver son amour de la musique et de la danse et ce jour-là fera plus d’une heureuse, j’en suis persuadée.

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *