Des livres et des mots

Sortir les livres des librairies et mettre à nu le monde de l’édition indépendante dans un endroit insolite, tel est le projet de Dulia Lengema et de son concept « Des mots d’éditeurs ». Intimiste, chaque parenthèse littéraire met un éditeur et ses collections à l’honneur. La 5ème rencontre itinérante prendra ses quartiers le 28 octobre dans un lieu encore tenu secret.

Libraire depuis plus de cinq ans, Dulia Lengema a eu envie de partager sa passion des belles lettres autrement. « En travaillant en librairie, je me suis rendu compte qu’il existait toute une série de livres derrières lesquels il y avait d’autres acteurs en marge des grandes maisons. Leurs points communs : la volonté et le courage de faire exister des livres différents », introduit-il. C’est le début « Des mots d’éditeurs ».

Curiosité en réseau

Après avoir dévoilé les secrets de fabrication des éditions de BD multilingues “ça et là” aux écuries van de tram à Schaerbeek pour sa première, la librairie éphémère s’est installée à la Frénésie chez une fleuriste/décoratrice kitsch Place du Jeu de Balle. Pour cette deuxième édition, l’éditeur Do était à l’honneur.

Créé par Olivier Desmettre, la jeune maison établie à Bordeaux a fait l’audacieux pari de ne publier que des auteurs étrangers et de préférence dans des formats courts. « Un éditeur indépendant ne réussit que grâce à un réseau d’autres indépendants tout au long de la chaîne du livre : auteurs, traducteurs, graphistes… Chaque publication est une aventure différente. Être vendu en librairie est un miracle qui relève de la curiosité du libraire », partage l’éditeur qui a aussi été organisateur de festivals littéraires dans une autre vie.

Gratuits, ces rendez-vous-conférences se conçoivent à chaque fois selon la même formule de 19 à 22h : présentation du lieu choisi, interview et échanges avec l’audience. Puis apéro pour continuer la discussion et vente de livres. Le fil rouge des premiers épisodes : une parole donnée à des amoureux de leur métier qui se battent pour faire exister des auteurs moins connus et/ou étrangers. Le 05/10, les éditions du Chemin de Fer étaient invitées à la galerie Schaerbeekoise Art’ère30 qui expose pour le moment les œuvres du sculpteur belge Jean Henri-Compère. Le samedi 07, c’était au tour des éditeurs partenaires l’Echappée et Nada de se raconter à l’Atelier Belvédère, un atelier des restauration de mobilier à Ixelles.

Pour assister à ces jolis moments, il faut simplement s’inscrire sur le site Evenbrite. Les deux prochains épisodes sont d’ores et déjà annoncés les 28/10 et 16/11 dans des endroits qui seront dévoilés dans les semaines à venir.

Tags from the story
Written By

30+, bruxelloise, culture freak et fan de croquettes aux crevettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *