Dia de Sant Jordi: Barcelone

Ce mois-ci, une visite spéciale à Barcelone proposée par Vueling.com et l’Hotel Vueling: le Dia de Sant Jordi.

Avant de véritablement vous raconter mon expérience de cette journée à Barcelone, faisons un petit voyage dans le temps pour connaitre l’histoire du jour le plus important de l’année pour tous les Catalans.

Le Dia de Sant Jordi, soit le 23 avril, jour de la mort de la Sant Jordi (Saint Georges), est fêtée dans toute la Catalogne. Là-bas, c’est une fête importante, sinon la plus importante, de l’année. La tradition remonte au Moyen-Age mais ce n’est que depuis le siècle dernier que l’usage voulant que les hommes offrent des roses aux femmes et reçoivent en retour un livre est apparu.

IMGP9329

Parti le 23 avec un groupe de 6 blogueurs, arrivés sur les coups de midi, il ne régnait à l’aéroport pas encore vraiment d’ambiance festive. Le taxi nous menant vers la Gran Via, où se situe l’Hôtel, se fraie un chemin à travers des rues remplies de stands rapidement dressés où sont vendues les fameuses roses. A l’extérieur du centre on ne sent pas encore le remue-ménage, mais  partout on peut voir des personnes rose à la main, déjà reçues ou encore à offrir. Cela dépend du fait si c’est un homme ou une femme qui porte la rose.

A l’arrivée à l’hôtel, des tapas nous attendent, mes amis blogueurs et moi. Le serveur nous prévient que l’on en commande vraiment beaucoup, mais nous lui objectons que le Belge moyen peut tout de même bien digérer une frite huileuse. Après ce festin dont nous nous sommes régalés jusqu’à la dernière miette, nous allons en ville avec une guide locale qui doit nous inculquer quelques notions culturelles. C’est le moment où je pourrai vous vendre tout le concept ou justement vous le déconseiller formellement mais ici, je n’opterai pour aucune des solutions, ou plus précisément les deux à la fois.

Vue de la Place de l’Université, cette ville où j’aime me rendre est plus animée que je ne l’ai jamais vue. La foule est gigantesque : des gens heureux, des enfants portant des roses, des personnes âgées, des couples qui s’embrassent et toutes les autres personnes concernées par cette fête d’une manière ou d’une autre. Nous traversons la Rambla de Catalunya, le côté un peu moins touristique des Ramblas, où des auteurs espagnols connus dédicacent leurs livres et où l’animation est à son comble. D’une certaine manière, je me sens comme si j’étais à un festival.

Rozen catalaanse vlag

Notre guide nous emmène vers le Passeig de Gràcia, un observatoire de choix pour nous montrer un bâtiment au milieu de la foule. Et pour cause: depuis cet endroit on peut voir que tous les attributs de Sant Jordi se retrouvent sur la Casa Batlló de Gaudi (voir photo de couverture) : Le grand balcon serait sa bouche, le toit représenterait le dragon et la tourelle sa lanterne. Après avoir contemplé le bâtiment sous toutes les coutures et quelque insistance de la part de notre guide, je dois lui avouer que personnellement, je ne vois rien de tout ça. Je n’arrive pas à apprécier cette pseudo valeur ajoutée culturelle qui, pour moi, est un peu tirée par les cheveux. Malgré le tumulte, l’ambiance de la ville animée s’empare de moi. A Barcelone, cette fête est célébrée par tout le monde, riche ou pauvre, jeune et moins jeune. Même les partis politiques essaient de déclarer leur flamme à Sant Jordi et par conséquent de militer, selon leurs convictions, en faveur ou non d’un Etat catalan indépendant.

L’après-midi devient encore plus chouette lorsque nous délaissons l’agitation du centre-ville pour aller boire un cocktail sur la plage. Ai-je vécu quelque chose qui vaut la peine d’être raconté ? Certainement! Est-ce que j’encourage tout le monde à venir à Barcelone un 23 avril ?  Certainement pas si vous ne voulez pas devoir vous frayer un chemin au milieu de foules « festivalesques ». Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, l’expérience en vaut sans doute la peine, pensez à la Fête nationale à Bruxelles. C’est certes une expérience, mais il faut apprécier.

oma met bloem

Nous finissons cette journée dans un splendide restaurant. Ceux-ci sont loin d’être rares à Barcelone. C’est une des trois raisons qui me pousse à revenir avec plaisir dans cette ville : la nourriture et la convivialité des tapas bars (comme dit précédemment), la culture omniprésente et qui en a pour tous les goûts, enfin la météo, très agréable même au mois d’avril.

Notre deuxième jour est dédié à nos talents culinaires. Suivre un cours pour préparer les tapas avec un groupe de 6 personnes semble être LA chose à faire ! Nous réalisons ensemble 5 plats et chacun apporte sa pierre à l’édifice. Nous préparons des tapas au chorizo et piment, des pan con tomat, du gazpacho, de la paella, des tonnes de tortilla et bien d’autres choses. Résultat : nous avons préparé bien trop à manger et ne sommes jamais parvenus à tout déguster.

kookles jongens aan het werk

Le midi nous sommes entre nous et faisons un tour près de la Sagrada Familia, allons faire les boutiques et visitons Sant Pau, un village dans la ville de Barcelone avec vue sur la Sagrada.

Ce patrimoine culturel est un reliquat de l’Hospital de la Santa Creu, construit dans le style Art Nouveau. Une des nombreuses attractions de la ville mais unique en son genre. Le lieu reste utilisé par l’équipe médicale mais peut être visité librement pour la somme de 8 euros. Barcelone n’a de cesse de me surprendre par sa beauté et sa diversité. On trouve ce genre de merveilles à chaque coin de rue et même une courte visite devient vite culturellement passionnante.

San pausan pau

La tentation de tout prendre en photo nous occupe un bon bout de temps et nous nous rendons finalement vers El Born pour les tapas et le dîner. C’est un quartier animé, jeune et plutôt hipster. L’occasion de visiter un magasin de gadgets design et encore mieux, de faire une pause tapas et cerveza.

Ici prend fin notre court séjour de blogueurs à Barcelone. Le voyage a été une vraie réussite, nous nous sommes bien amusés et avons assisté à une fête catalane hors du commun. J’ai flâné seule et avec mes amis dans la ville, ai incroyablement bien mangé et élargi mes connaissances ainsi que ma culture sur cette ville. Tout cela le temps d’un long weekend. Bref, ce fut un succès !

Vols en Europe – Vueling: www.vueling.com

Hotel Vueling ****
Gran Via de les Corts Catalanes, 550, 08011 Barcelone,

Cookiteca – Cours de cuisine à Barcelone: www.cookiteca.com

Traduit de l’article Dia de Sant Jordi: Barcelona écrit par Reisverslaggever

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *