Dour Festival 2017 : les tops en photos!

Dour Festival 2017 a réuni environ 242.000 festivaliers. La plus grande messe musicale en Belgique francophone a encore une fois fait vibrer la plaine de feu. Concerts, ambiance, sécurité, vivement 2018!

Après un début en fanfare avec M.I.A., le deuxième jour a permis à Wax Taylor de démontrer tout son talent alors que Bruxelles arrive avait donné un grand coup sur la Last Arena. Roméo Elvis et sa bande sont vraiment au top depuis plusieurs mois et le public l’a bien compris.

Saint Paul And The Broken Bones

Saint Paul & The Broken Bones est probablement l’une des plus grosses voix du festival et il l’a démontré avec un show 4 étoiles.  Les guitares de The Strypes ont fait gronder la Caverne tandis qu’un public plus hip hop se préparait déjà pour la venue du Marocain New-Yorkais qu’est French Montana. Le public n’a pas manqué non plus le showcase spectaculaire de Vitalic ODC Live.

Vitalic ODC Live – Dour 2017

The Moonlandingz ont fait une belle performance dans La Caverne. Ce rock psyché venu d’Angleterre vaut vraiment la peine d’être écouté. Tandis qu’Anne-Marie transmettait son énergie sur la grande scène, la fantastique Little Simz régalait les fans avec un flow londonien incomparable. Ensuite, l’enchaînement Blonde Redhead, The Kills, Crystal Castles en a laissé plus d’un pantois tandis que les fans d’electro n’ont certainement pas loupé Trentemoller, Blawan et Nina Kravitz. Le grand final du vendredi se jouait entre Pendulum & Verse et Panda Dub mais c’est surtout NAS qui a fait l’unanimité le vendredi soir.

Crystal Castles – Dour 2017

Samedi, la diversité musicale du Dour Festival était à son apogée. Quand on passe de Oathbreaker à Rejjie Snow, le dépaysement est assuré. Afin de rester dans les transitions brutales, j’ai décidé d’aller voir Nostromo et ensuite De la Soul.

Certains chanceux n’auront pas manqué non plus le show Daftpunkien de Shobaleader One. Avec un jazz hybride incroyable, certainement une belle claque de ce festival. Si Phoenix a fait quelques déçus, Die Antwoord n’a pas manqué son rendez-vous et en a mis plein la vue à ses nombreux fans. Avec le show le plus impressionnant que j’ai pu voir à Dour depuis 1998, Yolanda et Ninja ont été tout simplement incroyables.

Shobaleader One – Dour 2017

La programmation était vraiment 4 étoiles le samedi avec la venue également de The Gaslamp Killer. Et pour ceux qui ont déjà vu Lefto 15 fois, Hunee Dj n’était était pas loin. Avec ses vibes soul disco, il a donné envie à tout le chapiteau de prendre un aller simple pour Berlin afin de rejoindre l’une de ses soirées. Un finish tout simplement grandiose!

Le dimanche a quant à lui débuté de la plus belle des manières par la consécration à Dour de Youssef Swatt’s. Ce rappeur de Tournai et ses potes ont un flow et des textes qui n’ont rien à envier au plus grands rappeurs du festival. On le retrouvera sur la grande scène dans quelques années à n’en pas douter. En attendant, les fous furieux présents au Labo ce jour-là n’oublieront pas ce moment dantesque! Un vrai tueur. Retenez le nom et écoutez sa musique, ça vaut le détour!

Charlotte De Witte – Dour 2017

On aurait apprécié de voir Asupernaut un peu plus tard dans la journée car le son de ce groupe belge est vraiment bon. Un autre ovni était en Belgique le dimanche: Big Freedia. Si des groupes comme Demi Portion et Lorenzo étaient fort attendus, c’est Charlotte de Witte et Solomun qui ont retenu toute mon attention ce jour-là. La soirée a continué en beauté avec une clôture en fanfare par Justice et Adam Beyer!

Dour 2017 est mort, Vive Dour 2018! Rendez-vous sur le site officiel pour plus d’informations!

Découvrez toutes mes photos du festival en cliquant ici ou sur la photo!


 

Tags from the story
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *