Downton Abbey

Créée par Julian Fellowes, cette série britannique nous plonge dans le quotidien tumultueux des membres de la noble famille Crawley et celui non moins mouvementé de ses domestiques à Downton, dans le Yorkshire.

La série débute en Avril 1912, au lendemain du naufrage du Titanic. Les héritiers de Lord Grantham ne figurant pas sur la liste des survivants, les complications commencent pour la famille. En effet, à cette époque en Angleterre, la loi prévoit que seul un homme peut hériter à la fois du titre, du domaine et de la fortune. N’ayant que trois filles, les époux Crawley seront contraints de céder leurs biens à un lointain cousin invité pour l’occasion, Matthew, qui ne connaît rien du grand monde. Cette obligation n’est au goût de personne dans la famille et déplaît particulièrement à Mary, l’aînée, qui se voit forcée d’épouser un homme qu’elle n’aime pas si elle veut prétendre à l’héritage légitime de ses parents. L’intrigue lancée, les événements vont se succéder, et les masques tomber…

Parallèlement à la vie aristocratique, nous suivons le quotidien des domestiques de la famille, qui, à côté de leurs obligations professionnelles, mènent leur propre existence et ont leurs petits ou grands secrets, leurs ambitions, leurs passions, leurs vices et leurs stratégies pour parvenir à leurs fins…

Deux histoires, deux mondes, qui s’imbriquent l’un dans l’autre, à une époque où la société est en pleine évolution : éveil des consciences, opinions politiques novatrices, questionnement du statut social, des droits de la femme et autres éléments révolutionnaires sur fond de guerre latente auront nécessairement des conséquences sur la vie des protagonistes.

L’image de la haute société anglaise du début des années 1900, ses conventions et ses fastes sont parfaitement retransmis via les personnages, campés tout en finesse par les acteurs (mention spéciale à Maggie Smith que l’on retrouve en comtesse douairière critique et acerbe à souhait), les costumes (les Britanniques n’ont plus rien à prouver sur ce point), et bien sûr, le somptueux château de Highclere, décor qui n’aurait pu être mieux choisi pour incarner la demeure des comtes de Grantham.

Downton Abbey n’a rien à envier aux séries blockbuster américaines : histoires impossibles, mystères, secrets honteux, rivalités, commérages, complots, coups bas, tous les ingrédients sont réunis et déclinés en cinq saisons et épisodes spéciaux de Noël pour rendre le spectateur complètement accro.

Si vous aimez le charme british et appréciez le petit thé de cinq heures, cette série est pour vous !

Tags from the story
Written By

Coordinatrice éditoriale pour Culture Remains, j'use aussi de temps à autres de ma plume. Culturellement plutôt classique, je reste toujours ouverte à d'autres horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *