Du Vent Dans Les Cordes: 5 ans de promotion musicale!

Retour sur le festival organisé pour les 5 ans de l’ASBL Du Vent Dans Les Cordes à la Tricoterie ces 21 et 22 mars.

La Tricoterie, qui accueillait l’événement, vient juste de passer sa première année d’existence tandis que l’ASBL Du Vent Dans Les Cordes (DVDLC), qui a investi le lieu ces 21 et 22 mars 2014, fêtait son cinquième anniversaire. L’occasion était donnée pour créer un festival qui regroupait la plupart des ses chanteurs et musiciens. Cette association promeut différents artistes tels que Les Caricoles, Billy Joe ou La Familya pour le plus grand bonheur de leurs fans, qui ont de nombreuses occasions de les écouter dans différents lieux. Les styles des groupes diffèrent, passant de la pop au rock, du folk au rap. Il y en a donc pour tous les goûts.

Un long couloir décoré de photographies des groupes présents constitue l’entrée du lieu, qui amène vers un hall dont les grandes vitres permettent de voir l’impressionnante cour dans laquelle devait être peinte une toile de huit mètres de long. Le climat du début d’après-midi aura fait migrer les trois graffeurs vers l’intérieur du bâtiment qui offre de nombreux espaces.

Les concerts commencent et s’enchaîneront sur deux scènes jusqu’à la fin de la soirée. La scène plus intime, située près du bar présente Les Caricoles qui manient percussions, basse et accordéon avec une joie non dissimulée tandis que le groupe La Familya et ses sons reggae-rock vient de terminer son concert sur la scène principale.

Une ambiance agréable règne et les rencontres entre les amateurs de musique et les artistes donnent à cet évènement un caractère plus que sympathique. Vers 20h30, Billy Joe monte sur scène avec ses acolytes Nico l’Artriste et DJ Dhensbro, qui offrira plusieurs belles leçons de scratches. Billy Joe et Nico l’artriste, quant à eux, semblent heureux de se trouver sur la scène principale qui leur permet de déambuler comme ils le veulent. Ce rap aux accents jazzy et festif permet à ceux qui n’aiment pas le rap de l’apprécier malgré tout. Pour clôturer la soirée, c’est Syrano qui accapare la petite scène pendant que le public en profite pour déguster une bière bio en écoutant du son presque plus mélancolique que du rap et tout aussi puissant.

On peut regretter, comme trop souvent dans les événements culturels nés de bonnes initiatives, le public limité même si le prix a pu décider certains amateurs de rap à rejoindre le Botanique qui présentait le festival Lezarts Urbains. Du Vent Dans Les Cordes a un avenir car Manu et ses collaborateurs misent sur des talents prometteurs dans leurs styles et donnent une énergie positive à chacun des événements. Une ASBL qui tient la route même lorsque le vent est présent.

Tags from the story
Written By

Peintre, écrivain en bâtiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *