Pour enfin tout comprendre aux cépages (et au vin) !

Récemment, l’éditeur Dunod a décidé de faire la part belle aux cépages avec deux livres qui leur sont entièrement dédiés : Cépages & vins du journaliste François Collombet, adressé à tous les publics et portant aussi sur les régions viticoles (en France surtout, mais aussi dans le monde), et À la rencontre des cépages modestes & oubliés d’André Deyrieux, spécialiste des « patrimoines culturels de la vigne et du vin », qui prend une forme plus érudite et dresse également des portraits de vignerons.

Les cépages, ce sont donc les variétés de raisins à partir desquelles on fait (surtout) du vin. Vous en connaissez sans doute un certain nombre, peut-être sans même le savoir : le chardonnay, par exemple, ou le pinot noir, ou encore le riesling, pour ne citer que certains des plus connus.

Ces deux livres sont de beaux objets, enrichis de nombreuses et belles photos qui feront rêver les amateurs de vin et permettront même aux plus débutants de s’y retrouver facilement. Ils ont en commun d’être à la fois de grand format mais aisément manipulables, tout en étant riches en informations précises et présentées clairement.

En lisant Cépages & vins (que vous pouvez feuilleter ici) vous en apprendrez par exemple plus sur :

  • le carménère, un « cépage bordelais oublié » qui fait aujourd’hui le bonheur des amateurs de vins chiliens, pays où 85 % de sa superficie mondiale est localisée ;
  • le chardonnay-Day lancé par les Californiens pour promouvoir ce « cépage fashion» au succès planétaire – semblable à celui des Pokémon ;
  • la place majeure qu’occupe le vin en Italie, « le seul pays au monde où le vin est produit partout ».

Dans À la rencontre des cépages modestes & oubliés (à feuilleter ici), vous découvrirez notamment :

  • l’aubun, cultivé dans le Sud de la France, aujourd’hui sur moins de 500 hectares probablement, remplacé et écrasé par la syrah, qui a pour lui « son faible degré alcoolique [qui] pourrait pourtant être un atout en ces temps de réchauffement climatique où la montée des degrés devient inquiétante » ;
  • la counoise aurait eu il y a déjà des siècles et des siècles un certain succès à Avignon, auprès de la Cour pontificale – mais rien n’est moins sûr, les plus belles légendes vieillissant aussi bien que les excellents vins ;
  • le genouillet, atomisé par le phylloxéraune maladie de la vigne qui a lourdement touché le vignoble mondial –, y laissant 3 000 hectares, descendant à seulement 2 hectares en 1958 avant que des passionnés ne se mettent en tête de le faire renaître et d’en défendre l’originalité.

Au final, vous trouverez dans ces deux livres des histoires de raisins, mais aussi des éléments de géographie, d’histoire ou de biologie. Deux beaux livres pour faire le plein de culture… avant de déguster un petit verre bien mérité ?

Cépages & vins. Ces raisins qui font les bonnes bouteilles, de François Collombet, Dunod, 304 p., 22 €. ISBN : 9782100743735.

À la rencontre des cépages modestes et oubliés. L’autre goût des vins, d’André Deyrieux, Dunod, 228 p., 29 €. ISBN : 9782100748549.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *