ET SINON, EN JUILLET, QU’EST-CE QU’ON FAIT