Être végétarien pour les nuls (et pas que)

Être végétarien vient de rejoindre la célèbre collection Pour les Nuls, bien connue pour les introductions pointilleuses et ludiques qu’elle offre sur de multiples sujets, des plus futiles aux plus sérieux, mais aussi des plus théoriques aux plus pratiques. Bien qu’il apporte quelques éléments de cadrage sur le végétarisme et les autres régimes alimentaires qui y ressemblent, ce livre s’inscrit plutôt dans la veine « guide pratique » de la collection. Il rappelle la définition des termes pour que le lecteur puisse y voir plus clair (végétarien, lacto-ovo-végétarien, pesco-pollo-végétarien, végétalien, etc.), donne des conseils sur l’équilibre alimentaire et les façons de cuisiner mais aussi sur comment faire accepter son régime alimentaire en société, des recettes utiles et simples, etc.

Ce livre est le fruit de la collaboration entre Suzanne Havala Hobbs et Alcyone Wemaere. La première, diététicienne et végétarienne depuis plus de 30 ans, est l’auteure de la version anglophone du titre, Living Vegetarian For Dummies, ici adapté par la seconde. Journaliste, Alcyone Wemaere est également l’auteure du livre Paris végétarien (éditions Parigramme, actualisé en 2015) qui recense plein de restaurants parisiens où peuvent se régaler les végétariens ! Il s’agit donc d’un livre écrit par des gens qui s’y connaissent, pour ceux qui n’y connaissent rien, mais aussi pour ceux qui veulent rafraîchir leurs connaissances sur le sujet, ou chercher ponctuellement une information ou un conseil, au gré de leurs besoins. La collection Pour les nuls brasse large comme toujours, mais (il faut le souligner), trouve un bel équilibre entre les différents types de lecteurs susceptibles de vouloir en savoir plus sur le végétarisme ou certaines de ses dimensions. Pourquoi et comment devenir végétarien ? Que manger, et comment s’y prendre ? Comment faire lorsque l’on est invité à dîner chez quelqu’un ? Ces questions pratiques (et de nombreuses autres) sont traitées et des solutions possibles sont proposées par les auteures, ce qui en fait un livre plus rare (et dès lors précieux) que les éternels recueils de recettes ou livres plus politiques qui se concentrent sur les raisons de franchir le pas.

Cette recette, comme la seconde, plus bas, ne proviennent pas du livre, mais quitte à parler nourriture, autant en profiter ! 

Quelques définitions pour y voir plus clair

Le végétarien ne mange pas de chair animale (pas de viande rouge, mais pas non plus de poulet ou de poisson).

Le végétalien a « une alimentation strictement végétale ». Loin de ne manger que de la salade, il ajoute aux restrictions du végétarien les produits d’origine animale (exit donc les œufs, le lait, le fromage, les yaourts ou le miel).

Le flexitarien tient son nom de sa flexibilité (vous vous en doutiez). S’il n’est pas un végétarien en tant que tel, il mange comme tel la plupart du temps, a fortement réduit sa consommation de viande et de poisson, sans pour autant y renoncer totalement.

Le livre vous permettra de comprendre ce qui caractérise les lacto-ovo-végétariens, les vegan, les pesco-végétariens et ce à quoi réfèrent d’autres appellations plus ou moins fantaisistes. De nombreuses pages sont aussi consacrées à « en finir avec les idées reçues », notamment le fait qu’adopter un tel régime alimentaire serait dangereux pour la santé. Rien à craindre à ce niveau-là, expliquent les auteures, à condition d’avoir une alimentation équilibrée (mais ce conseil vaut aussi pour les carnivores invétérés, qui peuvent avoir tendance à l’oublier !).

5 infos utiles (enfin, plus ou moins) piochées dans ce livre

  1. En Inde, 40 % de la population serait végétarienne, tandis qu’à peine 2 % des Français seraient dans ce cas (et une proportion à peine plus grande de Belges). Entre ces deux extrêmes, se trouvent des pays aux racines protestantes tels que l’Allemagne, les États-Unis ou l’Angleterre où environ 10 % de la population ne mange pas de chair animale.
  2. Être végétarien ce n’est pas une tare ou un sacrifice qui condamnerait à manger de la nourriture insipide et à croquer des feuilles de salade et des carottes crues à longueur d’année. Au contraire, la cuisine végétarienne est « délicieuse, copieuse, variée et créative ». Et il y a plein de bons petits plats à se cuisiner facilement et à un prix raisonnable. Il faut juste accepter de renoncer à organiser le repas autour d’une pièce de viande et de saisir cette occasion comme une opportunité pour démultiplier les possibilités et les explosions de saveurs.
  3. Pour vous faire saliver, quelques dizaines de recettes extrêmement simples sont expliquées en détail dans ce livre : un curry de patates douces au lait de coco, un chili sin carne ou un risotto à la crème d’avocat. Petit conseil lecture aussi, si vous voulez tenter plus difficile et gastronomique, le livre Grande cuisine végétarienne du chef Jean Montagard, paru en 2013 aux Éditions de la Martinière.
  4. Plusieurs bonnes adresses de sites internet pour voyager végétarien-malin. Par exemple, Happy Cow, sorte de Tripadvisor du restaurant végétarien, ou Veggie hotels qui fait de même pour les hôtels dont la cuisine est totalement végétarienne.
  5. Et, last but not least, les auteurs nous rappellent que Lisa Simpson (la fille de Marge et Homer, la sœur de Bart et Maggie, vous voyez, non ?) est devenue végétarienne en 1995, lors de la 7e saison de la série, après avoir été touchée par la sensibilité d’un agneau, ainsi que ses yeux implorants, et avoir cherché des réponses à plusieurs questions éthiques qui se sont présentées à elle.

Être végétarien. Pour les Nuls, d’Alcyone Wemaëre et Suzanna Havala Hobbs, Éditions First, 384 p., 22,95 €. ISBN : 978-2-7540-6483-5.
Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *