Europalia India – Flageywood

Amis, réjouissons-nous. Cette année, comme tous les deux ans maintenant, Bruxelles accueille Europalia !

Comment ça vous ne connaissez pas ? C’est impardonnable.

Europalia est un festival international d’arts qui se déroule tous les deux ans dans « le cœur de l’Europe », Bruxelles donc. S’étalant sur plusieurs mois et se déroulant dans plusieurs villes du royaume (mais principalement dans la capitale), Europalia nous fait découvrir le patrimoine culturel d’un pays.

Après le Brésil et la Chine, place à l’Inde avec Europalia India! Nous découvrirons la culture indienne dans son ensemble : danse, concert, théâtre, exposition, gastronomie, conférences, ateliers, etc. Si vous aimez les touches épicées, vous devriez être aux anges car l’Inde s’installe dans la grisaille bruxelloise jusqu’en janvier 2014.

Je fais partie de ces gens, et je sais qu’ils sont nombreux, sur qui l’Inde exerce une fascination. Serait-ce leurs délicieux samossas, leurs étincelantes tenues traditionnelles, le son si typique du sitar ou leurs dieux à plusieurs bras ? Je dirais un peu tout à la fois.

Nombreux sont les centres culturels à accueillir la programmation d’Europalia India, Flagey n’échappe bien sûr pas à la règle en rebaptisant l’événement : Flageywood. Durant tout le mois d’octobre, Flagey prend donc les couleurs de l’Inde au sens figuré comme littéral : ils ont décoré l’intérieur avec d’adorables guirlandes de fleurs typiquement indiennes. C’est tellement kitsch que c’est beau.
J’ai eu le plaisir d’assister au concert de Sudha Raghunathan et son groupe.

Elle est décrite de cette manière sur le site de Flagey :

« Sudha Raghunathan est une chanteuse de musique carnatique, la musique classique traditionnelle de l’Inde du Sud. Reconnue comme une référence dans sa discipline, elle est l’une des artistes les plus populaires de la télévision et la radio indiennes. Sudha Raghunathan est une révélation à découvrir en Occident. Elle a reçu les plus prestigieux prix indiens et a enregistré de nombreux disques. Les concerts de Sudha Raghunathan sont un entrelacs de superbes variations vocales, solos émouvants et timbres exceptionnels ».

Tout un programme.

Pour la néophyte que je suis, ce concert fut plus qu’intéressant. Bien sûr, je m’attendais à entendre le son du sitar et du mridangam (ce tambour au son si…indien) mais je ne m’attendais pas à une telle prestation vocale de la part de la chanteuse et à un tel dialogue avec son violoniste. Elle chantait. Le violon terminait son chant. Elle commençait à chanter puis s’arrêtait en plein milieu. Le violon continuait, inlassablement le chant. Elle se lançait dans des vocalises improbables, le violon suivait, inexorablement. Comme s’ils parlaient, comme si elle lui disait implicitement « Suis-moi si tu le peux » ou encore « Réponds-moi ».

Une belle complicité. Bluffant.

Le concert a duré environ 1h30 mais n’a comporté « que » 4 chansons. Je vous laisse deviner la longueur de ces dernières.
Et pourtant, aucune chanson ne m’a paru « longue ». Il faut dire qu’après 15 min de solo de violons/voix, vous perdez un peu la notion du temps, la musique vous envahit et vous rentrez dans une sorte de transe. Ce fut en tout cas mon cas et ce n’est pas mon voisin, qui s’endormait doucement qui me contredira, la musique carnatique a quelque chose d’apaisant et de mystique.

Après tout, comme l’a raconté la chanteuse, l’origine de cette musique remonterait à l’époque des dieux. Forcément, ça met un peu la pression. Etant férue de religions, je dois avouer que mon parti était un peu pris. Chaque chanson était brièvement introduite par la chanteuse et même si je ne comprends rien à l’hindi et au sanskrit (du moins je suppose que c’est dans ces langues qu’elle a chanté), j’étais heureuse d’avoir une « contextualisation » de chaque chanson. Chacune d’entre elles était dédiée à un dieu en particulier et lui rendait hommage : Shiva, Krishna, Lakshmi ont été honorés ce jour-là par ces musiciens hors pairs. Un moment mystique et beau tout simplement.

Bien sûr, ce concert n’est qu’une infime représentation de ce que vous pouvez découvrir avec Europalia India. Je vous encourage à aller faire un tour sur leur site, il y a des centaines d’activités pour petits et grands, pour tous les goûts. Que soyez féru de culture indienne ou simplement curieux, ouvrez les portes de l’Inde. Vous ne serez pas déçus.

Plus d’infos sur les évènements d’Europalia India : Flagey et Europalia India

Tags from the story
, ,
Written By

Laura, 28 ans, 1m55. Titulaire d'un diplôme loufoque : Sciences des religions et de la laïcité. Ecrit des articles non moins loufoques pour Culture Remains. Nourrit une passion pour M.I.A, le Théâtre de Poche, son chat, Edgar Allan Poe et les plantes carnivores. A toutes fins utiles, sachez qu'elle est très facilement corruptible si on lui offre à boire et à manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *