Évolène, de la légende à la réalité

De tous temps, la montagne, présence immuable dans sa magnificence et sa majesté, a attiré à elle marcheurs et alpinistes. Entre terre et ciel, elle inspire également les esprits les plus divers face à l’œuvre de la Nature. Au cours des derniers siècles, le nombre d’habitants n’a guère fluctué en Pays d’Evolène. Toujours ils n’ont eu qu’un seul désir : vivre dans ces hauts lieux de paix et de soleil. Avec les moyens de communication d’aujourd’hui, travailler en plaine n’est pas compliqué. Mais, pour le montagnard, y résider n’est pas concevable. Entendre bondir le torrent, respirer l’air cristallin des cimes, se fondre dans la paix de la nuit, se retrouver. Ce sont là joies pures et authentiques qui devraient donner aux jeunes de l’an 2014 l’envie et la volonté de retourner vers la montagne. Durant des années, c’est avec délice que je me suis penchée sur les innombrables récits des Annales valaisannes. Dès que mes occupations m’en laissaient le loisir, j’ai exploré les documents qui dorment dans les tiroirs bien rangés de la Médiathèque Valais. Mon souhait était de partager avec les habitants du Pays d’Evolène ces pépites d’archives, qui m’ont révélé d’où venaient les montagnards, comment et pourquoi ils avaient choisi le naturel et la simplicité d’une existence en altitude.

Pour son trentième ouvrage, Andrée Fauchère tourne son regard vers le passé et nous emmène aux environs de 5 000 ans av. J.-C., à la rencontre des chasseurs-cueilleurs qui parcouraient nos montagnes et séjournaient dans des abris sous-roche, avant qu’ils ne deviennent les premiers agro-pasteurs à s’installer en Pays d’Evolène.

02948755

Évolène, de la légende à la réalité arrive par la poste un jour d’hiver. Remarquable édition. Clichés époustouflants. La présentation du livre séduit, promesse d’une belle rencontre. Je ne tarde donc pas à me glisser sous la couette, parée à explorer cette contrée valaisanne. À mesure que les lignes défilent, mon enthousiasme s’estompe. Tromperie pensé-je. Prise dans le filet d’un agencement flou, je m’empêtre en terre d’Évolène. Les nombreuses évocations d’endroits étrangers ne manquent pas de m’embourber davantage. Une carte aurait sans doute constitué un allié de choix pour retrouver mon chemin dans le Valais. Serait-ce un ouvrage destiné exclusivement à un lectorat local ? Autant dire que j’ai presque envie d’abandonner. Or l’idée qu’une amoureuse du canton puisse lui réserver un si triste sort me paraît inconcevable. Je décide alors de googler Andrée Fauchère. Quel réconfort de rencontrer un personnage digne d’intérêt. La rebelle des montagnes, comme l’a surnommée un journaliste, a connu une vie riche et mouvementée. Fin des années 70, des problèmes de santé l’ont amenée à troquer spéléologie, parachutisme, ski et sommets pour l’écriture. Aujourd’hui, elle est l’auteur de 30 livres dont plusieurs sur la région. Évolène, de la légende à la réalité serait-elle la publication de trop ? Peut-être pas… En effet, une fois le chapitre sur les légendes atteint, le récit devient lumineux à l’instar du Pays d’Evolène. Le voyage commence alors, comme il avait été annoncé par l’auteur en début d’ouvrage : […] Il y a bien longtemps, aux premiers jours de la nouvelle Terre […] . Enfin, je suis prise de plaisir à imaginer l’auteur plongée dans les archives de cette médiathèque du Val d’Hérens.  Je quitte finalement le Valais avec l’envie de découvrir Andrée Fauchère à travers d’autres lectures.

Andrée Fauchère, Évolène, de la légende à la réalité, Genève, Éditions Slatkine, 2014, 144 p. ISBN : 9782832106310.

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *