Fish and Ship: Jack Sparrow n’a qu’à bien se tenir, les pirates du Magic Land sont de retour!

Fish and Ship est une pièce culte du Magic Land Théâtre. Elle ouvre le bal pour la saison 2017/2018 et se jouera presque tous les soirs à guichets fermés jusqu’au dimanche 22 octobre. Qu’on soit un vrai pirate des Caraïbes ou un flibustier d’eau douce, cette chasse au trésor où se mêlent intrigue, passion, aventure, sexe et amour fait rire du début à la fin avec une bonne dose d’action et d’effets spéciaux. Casting 10 étoiles avec toute la bande de la compagnie la plus magique et déjantée de Bruxelles.

Le pitch officiel de l’épopée Les mutinés du Fish and Ship

Lorsque le gouverneur et sa trop charmante épouse embarquent à bord du “Fish and Ship”, chargés par le roi de remettre de l’ordre dans les lointaines colonies, ils sont loin de se douter du sort terrible qui les attend. Après avoir affronté une violente tempête, l’équipage est victime d’une mutinerie. Le capitaine Cake, pirate sanguinaire, s’empare du navire. La reprise d’une des sagas les plus délirantes du Magic Land Théâtre avec au programme : abordages en règle, tempête et combats spectaculaires, le tout ponctué par le son des canons et les chants des marins.

Notre avis sur « Les mutinés du Fish and ship »

« Oh eh Hardi matelots, c’est ce soir qu’on met les voiles« … dès l’arrivée dans les caves du Magic Land Théâtre, un des matelots vous accueillera pour vous apprendre la chanson de l’équipage avant de monter à bord. Ensuite, embarcation immédiate pour le navire Magic Land Théâtre. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le spectacle ne prend pas l’eau. Pas de Jack Sparrow (Pirates des Caraïbes) ni de Guybrush Threepwood (Monkey Island) mais tout de même un gouverneur, une vierge, Rambo « el padre » et quelques surprises dans cet arche de Noé à la recherche de la terre promise. Avec un début en chanson qui donne le ton, et dans ce style incroyable typique du Magic Land, blagues et jeux de mots s’enchaînent au 22ème degré sans répit jusqu’à l’entracte. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la scène de la tempête qui le précède est une réussite totale avec notamment un débauche d’énergie incroyable de Xa. J’ai rarement assisté à une scène de ce type qui immerge autant le spectateur dans une situation de crise. Thomas Linckx est juste parfait en Capitaine Cook. La pièce n’est pas une nouvelle création et l’on sent que la machine était déjà bien huilée le jour de la première.

Quelques changements dans le casting 2017, avec notamment l’apparition de Bénédicte Philippon dans l’équipage du Fish and Ship. L’incroyable petit chaton du Grand Cactus rejoint des pirates aguerris comme le « Neckerman-issime » Phillipe Drecq et son éternel acolyte, David « Flint » Notebaert. Cette équipe formidable s’invente et se réinvente chaque année pour le plus grand bonheur des fans de spectacles qui transportent à travers les âges et les univers. Pour preuve s’il en faut, la longue ovation spontanée d’une salle comble et comblée. Pendant l’entracte, j’entendais un gamin dire à sa maman: « C’est génial, c’est comme dans les films avec des effets spéciaux et tout! ».  Et comme la vérité sort de la bouche des enfants, je ne le contredirai pas. C’est une vraie épopée mieux qu’au cinéma qui se joue devant vos yeux mais également à droite, à gauche, derrière et même parfois au dessus de vous. Un aller simple et sans retour pour la terre promise au gré des vents du rire. L’humour est omniprésent du début à la fin et les blagues pythonesques (Monthy) de Chaboud et de sa bande font mouche comme souvent de ce haut lieu du rire et de la satire.

Cette intrigue à 10 personnages offre des combats, de l’émotion, une petite dose de luxure mais surtout…. une apothéose animalière complètement déjantée et un interlude entre fiction et réalité qui surprend un public qui en redemande. What else? Un Jhon -Jhon Mossoux tout bonnement incroyable et décalé à souhait qui explose tout sur son passage comme Rambo en mode Armageddon! Seule ombre au tableau, pas assez de dates programmées puisque presque toutes les séances (presque) sont déjà complètes à l’heure où j’écris ces lignes. Le mardi 24 octobre sera votre date si vous n’avez pas encore vos allers simples pour le bateau du rire. La billeterie, c’est ICI 

Les mutinés du Fish and Ship
Distribution : Daniel Cap, Christelle Delbrouck, Sophie D’Hondt, Philippe Drecq, Juan Marquez Garcia, Thomas Linckx, David Notebaert, John-John Mossoux, Bénédicte Philippon et Xa
Texte et mise en scène : Patrick Chaboud
Création d’éclairage : François Noé
Décors : Isis Hauben et Yves Goedseels
Costumes : Frédéric Neuville
Création sonore : Hugues Maréchal

Plus d’infos sur le site et la page Facebook du Magic Land Théâtre 

SaveSave

Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *