FORMA c’est de la musique et du rire mais pas seulement !

Forma est un groupe suisse composé de Priscilla Formaz au chant, Nathan Bonjour à la batterie, Chris Zindel à la basse ainsi que Joris Amann et Baptiste Bouli à la guitare. C’est du rock en français, une bande de potes, des concerts et même un EP ! Ce serait finalement un groupe comme les autres… Nous avons voulu en savoir plus! Une petite interview de Priscilla, leader du groupe s’est donc imposée !
Comment présenterais-tu Forma à ceux qui ne te connaissent pas ?
FORMA, c’est une nana débile, du rock en français, des musiciens pros et des histoires déjantées. C’est de la guitare avec de la disco, des gens qui sont contents et qui crient. FORMA, c’est le besoin de faire rire, de se laisser aller, d’être fou surtout de l’être tous ensemble. FORMA, c’est un bon moment pour oublier que lundi on retourne bosser, que t’as toujours pas changé les pneus d’été et qu’il y a 510 kcal dans un Bigmac.
Comment t’es-tu décidée à lancer ton projet ?
J’avais envie de monter mon projet depuis longtemps mais je ne savais pas encore quelle direction prendre….Français, Anglais, Pop, Folk, Jambon Cru…. Je terminais mon bachelor en jazz (j’ai adoré ces études!), mais j’avais envie de faire des pogos. Un soir, mi-septembre 2016, je suis allée boire des verres avec mes potes (beaucoup trop de verres) et entre deux blagues, un ami me dit : «Non mais Forma (oui parce que c’est aussi mon surnom), c’est tellement bien comme t’es débile». Et ça a tout déclenché. Je me suis rendu compte que finalement ce que j’aimais, c’était faire rire les gens. Alors pourquoi ne pas le faire en musique ? Je me suis mise à composer dès le lendemain. C’était tellement naturel qu’en un mois, j’ai écrit les paroles et la musique de dix chansons. Ça me faisait un bien fou !! En plus j’avais déjà le nom sous la main, FORMA, c’est comme ça que tout le monde m’appelle… Après ça, tout s’est enchaîné : répétitions, concerts, enregistrement en studio, clip… j’ai besoin que ça bouge sinon j’ai tendance à m’ennuyer.
Qu’est-ce que tu aimerais que les gens retiennent de ton EP ?
Si les gens ne devaient ne retenir qu’une chose de mon EP… «Il y a vachement moins de poils dans le lavabo» c’est la première phrase de la chanson J’suis célibataire.
FORMA, c’est un groupe de potes qui s’amusent bien ! Y-a-t-il derrière cela, une envie de concerts ou autre ?
Bien entendu qu’il y a une envie de concerts ! C’est là que c’est le plus fou ! La scène, c’est vraiment un endroit où je me sens bien alors j’ai tout misé là-dessus ! Pour moi, le but principal de ma musique c’est de pouvoir la partager. Alors chanter mes histoires débiles devant des gens, les voir rire, danser, chanter…c’est Noël! J’ai la chance d’être accompagnée par des musiciens qui sont aussi mes meilleurs amis. Ils sont tous aussi débiles les uns que les autres… Alors sur scène c’est un peu la cour de récré. On se déguise, on gueule, on distribue des shots…et je ne vous explique pas dans les backstages….
De quoi parlent tes chansons? Dans quel contexte les as-tu écrites ?
Mes chansons racontent des histoires débiles qui m’arrivent, mais qui finalement arrivent à un peu à tout le monde. Je crois que les titres parlent d’eux-mêmes : J’ai un poil incarné, J’ai encore été au McDo. Mes textes sont hyper simples, déjà parce que mes profs de français m’ont bien fait comprendre que je ne serais jamais Baudelaire, mais surtout parce que les allégories, les oxymores et les asymptotes verticales, ça me file le rhume….et accessoirement je trouve chouette que les gens puissent comprendre ce que je raconte. Je n’ai pas besoin d’un contexte particulier pour écrire. J’écris dès que j’ai une idée. Tout m’inspire : les gens, les bébés renards, le théorème de ménélaüs… La semaine passée encore, je suis allée sur internet faire mes payements et 3 heures plus tard, j’étais toujours sur Youtube en train de regarder des vidéos de chats…j’en ai fait une chanson.
Qui s’occupe de l’arrangement musical ? On a pu voir par le biais des réseaux sociaux que Bastian Baker est venu avec vous en studio, qu’en est-il ?
Je travaille beaucoup avec Joris, mon guitariste. Comme je ne joue pas de guitare, je compose toutes mes chansons au piano avec des logiciels qui imitent le son de la guitare. Bien entendu ça sonne comme une vieille cornemuse hémiplégique. Joris récupère mes productions, réenregistre les guitares et réarrange le morceau.

Ah bon ? Vous avez vu Bastian Baker en studio avec nous !? Mais merde, je croyais que c’était le concierge de l’immeuble !

Bonne continuation musicale à vous !

Si vous désirez en connaître plus sur le monde FORMA, n’hésitez pas à suivre leur aventure par ici.

Tags from the story
Written By

Passionnée par la musique et l'écriture. Toujours sur les routes pour découvrir de nouveaux artistes, je m'arrête un instant pour faire leur interview et ainsi tout vous partager. En avant pour l'aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *