Genesis – Sebastião Salgado – une autre vision du monde

Sur quatre étages, la Maison Européenne de la Photographie nous présente le travail de Sebastião Salgado. Le très respecté photographe brésilien nous offre sa vision de la Terre, de ses paysages, de ses animaux, de ses humains qui ont échappé au monde contemporain. Ce digne représentant de l’UNICEF a voyagé durant 8 ans et dans une trentaine de pays pour capter l’essence originelle de la planète. Cette expédition épique s’est faite à pied, en petit avion, en bateau, en canoë, en ballon pour réunir des images qui nous montrent la nature dans toute sa splendeur. Il dira de ce voyage « mon appareil photo a permis à la nature de me parler. Ecouter fut mon privilège ». Genesis est le résultat de ce parcours.

Réparties en cinq chapitres géographiques, cinq univers, cinq mondes, les 245 photographies montrent avec majesté et éclat des territoires inaccessibles comme les régions polaires, les forêts tropicales ou les îles solitaires. Si certains paysages sont trop extrêmes pour y accueillir la vie, le photographe prend soin de donner une véritable place aux animaux et aux populations protégées par leur isolement dans leur écrin naturel.

Découvrir de tels paysages est une chance et le photographe raconte cette histoire inédite en noir et blanc. Ce choix artistique permet une lecture de l’image sans détour, sans que la couleur ne vienne détourner l’œil du visiteur. Les contrastes sont forts, parfois puissants et subliment l’idée de la photographie.

Pour prolonger le plaisir, des posters, des cartes mais surtout deux livres, conçus et réalisés par Lélia Wanick Salgado, accompagnent l’expo Genesis qu’elle a également scénographiée. Elle la décrit comme « la quête du monde des origines, celui qui a évolué pendant des millénaires avant d’être confronté au rythme de la vie actuelle, avant d’oublier ce qui fait de nous des êtres humains ».

De plus, la MEP nous invite à la réflexion à travers une sélection de livres comme contrepoint à l’œuvre Genesis. Ils présentent différents points de vue sur l’homme face à la nature et son monde.

Cet hommage à la fragilité de la planète et de ses habitants est incontournable pour les amoureux du voyage et de l’art photographique tant le sujet est maîtrisé.

L’exposition se déroule du 25 septembre au 5 janvier 2014 à la Maison Européenne de la Photographie de Paris. 8 € en plein tarif et 4,5 € en tarif réduit, du mercredi au dimanche de 11 h à 20 h. Pour plus d’informations, visitez le site de la MEP.

Tags from the story
,
Written By

Designer d'espace de formation, je trouve mon inspiration dans les arts comme l'architecture, la peinture, la photographie ou le cinéma. Écrire me permet de partager un peu de ma passion et de faire découvrir des expos ou des événements qui m'ont marqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *