Good Luck Chuck

 « Quand Charlie avait 10 ans, il a refusé d’embrasser une fille un peu étrange, alors celle-ci lui a jeté un sort. Charlie a maintenant 35 ans, il a réussi sa vie professionnelle, mais ne trouve pas de compagne. Pire, il se rend compte que chacune des femmes avec qui il a eu une aventure a épousé l’homme qu’elle a connu juste après lui ! Sa réputation de « porte-bonheur » fait vite le tour de la ville, et toutes les femmes qui veulent se marier se jettent dans ses bras dans l’espoir qu’après une nuit avec lui, elles trouveront l’homme de leur vie. S’il a toutes les femmes qu’il veut, Charlie n’a pas encore éprouvé de l’amour… Jusqu’à ce qu’il fasse la connaissance de la très jolie Cam. Cette spécialiste des pingouins ne le laisse pas de glace mais pour pouvoir vivre une véritable histoire d’amour, il faut qu’il découvre au plus vite comment rompre la malédiction, avant que la fille de ses rêves n’épouse l’homme qu’elle connaîtra après lui… »

Une telle débilité aurait pu occasionner une franche partie de rigolade. Une comédie romantique aux gags un peu lourds mais assez fins pour nous faire rire à gorge déployée, aux lourds stéréotypes cassés pourtant par l’adjonction de certaines finesses psychologiques et un scénario-type prévisible à souhait mais quand même agréable à suivre.

Ce n’est pas le cas. Le film est lourd du début à la fin, les acteurs ne sont pas naturels, les comiques sont, la plupart du temps, exagérés et mal amenés… Les seuls moments comiques sont les gamelles de la demoiselle Cam qui arrête soudainement d’avoir la poisse quand elle tombe amoureuse de notre bourreau des coeurs envoûté par une gamine gothique qui, à dix ans déjà, veut avoir des rapports sexuels avec son camarade de classe (WTF?). Même le concept du « porte-bonheur » qui était l’intérêt initial du film est mal exploité et développé de manière tout à fait incohérente. Bref, on a vu et on est déçu! Dommage!

Article publié sur SobusyGirls.
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *